La Semaine Vétérinaire n° 1777 du 14/09/2018

FINANCES

ÉCO GESTION

FRANÇOISE SIGOT  

Au sein des petites cliniques, les achats représentent souvent un poste qui reste à optimiser. En réalisant une analyse fine des besoins et en mettant les fournisseurs en concurrence, voire en se groupant, il est possible de gagner un peu d’argent.
Si beaucoup de dirigeants du secteur vétérinaire comme ailleurs rivalisent d’initiatives pour augmenter leur chiffre d’affaires, bien moins nombreux sont ceux qui pensent à agir sur leurs achats. Pourtant ils représentent en moyenne entre 40 % et 60 % des charges d’une entreprise, et une amélioration des conditions d’achat de 15 % peut générer entre 6 % et 9 % de rentabilité. Cela étant, il convient d’agir avec méthode sur le poste achats afin de ne pas pénaliser la productivité ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK