Prendre soin - La Semaine Vétérinaire n° 1775 du 31/08/2018
La Semaine Vétérinaire n° 1775 du 31/08/2018

FILM

DITES-NOUS TOUT

Auteur(s) : MICHEL BERTROU 

Alors que les infirmières manquent de reconnaissance et que leurs conditions de travail se dégradent dans les hôpitaux, voici un film qui revient aux soubassements de cette profession en s’intéressant à celles et ceux qui ont choisi d’en faire l’apprentissage. Plus de 30 000 étudiantes et étudiants (ils sont seulement 12 %) entrent chaque année dans les quelque 330 instituts de formation de soins infirmiers que compte la France. Durant trois ans, ils y apprendront un métier exigeant, tourné vers les autres, qui les confrontera aux fêlures des âmes et des corps. Le documentariste Nicolas Philibert (Être et avoir) a planté sa caméra dans un de ces instituts. Construit en trois mouvements, le film suit les premiers pas théoriques et pratiques des élèves novices, à la maladresse à la fois cocasse et touchante, puis les accompagne en milieu hospitalier où, stagiaires, ils prennent en charge leurs premiers patients. Les “retours de stages”– entretiens institués entre l’élève et son formateur pour recueillir le ressenti de cette première expérience professionnelle – constitue une remarquable dernière partie, émouvante. Modeste en apparence, le film dresse délicatement le portrait encourageant de la jeunesse d’aujourd’hui, métissée, généreuse et, mettant en lumière les fragilités du soignant face à celles du patient, réaffirme l’importance du lien humain. Tandis que se dessine en creux le malaise social et professionnel actuel, on comprend que “prendre soin” n’est pas “produire du soin”.

De chaque instant de Nicolas Philibert, France, 1 h 45, en salles depuis le 29 août.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr