La Semaine Vétérinaire n° 1773 du 24/08/2018

ÉTUDE ÉPIDÉMIOLOGIQUE

PRATIQUE CANINE

L'ACTU

VALENTINE CHAMARD  

Les chiens atteints d’un trouble du comportement ont une espérance de vie plus courte, en lien avec des demandes d’euthanasie. Les auteurs insistent sur l’importance de la prévention.
Une étude1 menée par le programme VetCompass2 au sein du Royal Vete rinary College de Londres s’intéresse à l’espérance de vie des chiens atteints de troubles du comportement (agressivité, fugue, aboiement, etc.). Les données recueillies permettent de conclure que dans l’échantillon de chiens morts avant l’âge de 3 ans (1 574 individus), 33,7 % le sont en raison d’un comportement indésirable. Dans plus de la moitié des cas, l’agressivité est la raison conduisant à la ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK