La Semaine Vétérinaire n° 1773 du 24/08/2018

MANAGEMENT

ÉCO GESTION

CHANTAL BÉRAUD 

Sur un marché du travail caractérisé par la difficulté à recruter de nouveaux vétérinaires, les entreprises ont tout intérêt à fidéliser au maximum leur personnel. Et à se poser les bonnes questions en cas de turnover trop élevé…
Si t’es pas content dans ton bassin d’emploi, tu en changes, sinon, ta vie, elle va être pourrie ! » Ce propos, tenu par un jeune dans le cadre d’un salon étudiant, lance d’emblée le débat sur le turnover : phénomène de société, mal nécessaire, ou encore, situation “normale” d’un marché du travail dynamique ? En fait, tout dépend de son niveau et de ses circonstances explicatives. Selon le dernier baromètre régional de l’Observatoire des métiers des professions libérales (OMPL), ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK