La Semaine Vétérinaire n° 1773 du 24/08/2018

REPRODUCTION

PRATIQUE CANINE

L'ACTU

AURÉLIEN LÉOBON  

Une étude britannique s’intéresse à cette entité et souligne son lien avec une potentielle agressivité envers l’homme, qui devrait constituer un signe d’appel.
La lactation de pseudo-gestation est communément rencontrée en pratique généraliste. Les chiennes sont présentées pour des signes cliniques compatibles avec un péri- ou post-partum : gynécomastie, galactorrhée, comportement maternel exacerbé, voire agressivité. Son origine précise reste mal connue. Dans la plupart des cas, une progestéronémie basse et une hyperprolactinémie sont présentes. Certaines races apparaissent surreprésentées : beagle, lévrier afghan, boxer, teckel, etc. La durée des signes cliniques est variable, des régressions spontanées sont décrites. C’est une affection de la chienne ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK