La Semaine Vétérinaire n° 1769 du 22/06/2018

FILM

DITES-NOUS TOUT

MICHEL BERTROU  

Si elle est bonne, une seule idée cinématographique peut justifier tout un film. Alors que, dans la majorité des productions américaines, l’épouvante est scandée par une débauche de sons graves ou stridents, celle-ci, à l’opposé, parvient à créer la sienne “sans un bruit”, en nous faisant hautement redouter l’apparition du moindre son. Le film s’ouvre sur une supérette à l’abandon, où un couple et ses trois enfants, sacs aux dos, font leurs provisions. Le silence est si complet que l’on ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK