La Semaine Vétérinaire n° 1768 du 14/06/2018

DOSSIER

PAR CLOTHILDE BARDE 

Les structures peinent à embaucher des vétérinaires en salariat, comme l’indique l’enquête réalisée par La Semaine Vétérinaire et l’annuaire Roy . Face à cette problématique majeure, les explications ne sont pas toujours faciles à trouver. Synthèse des causes et solutions avancées à partir des réponses des praticiens.
Parmi les 11 514 vétérinaires français en exercice libéral, 6 635 sont inscrits au tableau de l’Ordre en tant que salariés (soit 36,6 % des vétérinaires)1 et ce chiffre est en constante augmentation (+ 2,8 % en 2016 par rapport à 2015)1. Cependant, les vétérinaires praticiens, sont très nombreux à déplorer les difficultés qu’ils rencontrent pour recruter des vétérinaires en salariat dans leurs structures. « Horrible, long et stressant », ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK