La Semaine Vétérinaire n° 1768 du 14/06/2018

DOSSIER

PAR CLOTHILDE BARDE 

Les structures peinent à embaucher des vétérinaires en salariat, comme l’indique l’enquête réalisée par La Semaine Vétérinaire et l’annuaire Roy . Face à cette problématique majeure, les explications ne sont pas toujours faciles à trouver. Synthèse des causes et solutions avancées à partir des réponses des praticiens.
Parmi les 11 514 vétérinaires français en exercice libéral, 6 635 sont inscrits au tableau de l’Ordre en tant que salariés (soit 36,6 % des vétérinaires)1 et ce chiffre est en constante augmentation (+ 2,8 % en 2016 par rapport à 2015)1. Cependant, les vétérinaires praticiens, sont très nombreux à déplorer les difficultés qu’ils rencontrent pour recruter des vétérinaires en salariat dans leurs structures. « Horrible, long et stressant », ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr