La Semaine Vétérinaire n° 1767 du 08/06/2018

RECHERCHE

PRATIQUE MIXTE

L'ACTU

CLOTHILDE BARDE 

La plateforme de surveillance épidémiologique en santé animale (ESA) vient de publier les résultats d’une étude menée en Dordogne en 2015 qui met une nouvelle fois en évidence la présence de renards infectés par la tuberculose bovine (Mycobacterium bovis) . Ces dernières données ont conduit les autorités à se poser la question du rôle joué par le renard roux dans l’épidémiologie de la maladie.
La tuberculose bovine (TB), causée principalement par Mycobacterium bovis, est une maladie zoonotique qui affecte principalement les bovins, mais aussi, dans certaines zones d’Europe, des espèces sauvages telles que le sanglier, le cerf élaphe et le blaireau. Le renard roux est aussi connu comme étant une espèce sensible, cependant il est actuellement considéré comme un cul-de-sac épidémiologique pouvant être infecté mais ne jouant qu’un rôle mineur dans la transmission.En effet, des études menées principalement dans les îles britanniques ont montré ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK