La Semaine Vétérinaire n° 1766 du 01/06/2018

CONFÉRENCE

PRATIQUE MIXTE

L'ACTU

LORENZA RICHARD 

En 2016, les déclarations d’effets indésirables des médicaments chez les bovins représentaient 9 % des enregistrements dans la base française de l’Agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV). Les antiparasitaires internes (antiprotozoaires, anthelminthiques et endectocides) constituent 9,7 % des médicaments cités (après les vaccins, qui en représentent 37,8 % et les antibiotiques 22,6 %). Les déclarations sont plus rares chez les ovins (1,3 %) et les caprins (0,4 %). En revanche, les antiparasitaires internes sont cités dans 26,1 % des enregistrements ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr