La Semaine Vétérinaire n° 1766 du 01/06/2018

CONFÉRENCE

PRATIQUE MIXTE

L'ACTU

LORENZA RICHARD 

En 2016, les déclarations d’effets indésirables des médicaments chez les bovins représentaient 9 % des enregistrements dans la base française de l’Agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV). Les antiparasitaires internes (antiprotozoaires, anthelminthiques et endectocides) constituent 9,7 % des médicaments cités (après les vaccins, qui en représentent 37,8 % et les antibiotiques 22,6 %). Les déclarations sont plus rares chez les ovins (1,3 %) et les caprins (0,4 %). En revanche, les antiparasitaires internes sont cités dans 26,1 % des enregistrements ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK