La Semaine Vétérinaire n° 1766 du 01/06/2018

CONFÉRENCES

PRATIQUE MIXTE

Formation

TANIT HALFON  

Face aux impacts environnementaux des traitements hormonaux employés pour synchroniser les œstrus des cochettes de renouvellement, des scientifiques se sont penchés sur des alternatives possibles. Ils ont ainsi cherché à identifier des biomarqueurs salivaires de la prépuberté. En effet, lors de cette phase, une exposition au verrat peut déclencher la première ovulation (effet mâle). La caractérisation de biomarqueurs permettrait donc de choisir les femelles qui auraient de meilleures chances de répondre à l’effet mâle. Une précédente expérimentation avait permis de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK