La Semaine Vétérinaire n° 1765 du 25/05/2018

DÉCRYPTAGE

DÉCRYPTAGE

CLOTHILDE BARDE  

La conservation des races à faibles effectifs se développe dans nos territoires depuis quelques années. Un récent rapport de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) a permis de conclure qu’elle passait nécessairement par leur valorisation, notamment via des systèmes d’élevage et des produits spécifiques. Rappel et explications.
Les races animales d’élevage, ensemble d’individus d’une même espèce ayant des caractéristiques communes, sont fédérées en filière de production par un organisme de sélection qui rassemble tous les acteurs concernés. Ils œuvrent ensemble pour l’intérêt général de la race en définissant ses caractéristiques ainsi qu’un programme de sélection : gestion de la variabilité génétique intraraciale et adaptation de la race aux systèmes d’élevage ainsi qu’aux attentes des filières. Bien différencier la ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK