La Semaine Vétérinaire n° 1764 du 17/05/2018

FISCALITÉ

ÉCO GESTION

JACQUES NADEL 

Le nouvel impôt sur la fortune immobilière (IFI) concerne les personnes physiques détenant un patrimoine immobilier net supérieur à 1,3 million d’euros. L’immobilier professionnel affecté à l’activité principale continue d’être totalement exonéré, sous certaines conditions.
L’impôt sur la fortune immobilière (IFI) reprend un certain nombre de dispositions de l’impôt sur la fortune (ISF) supprimé en janvier, comme l’abattement de 30 % sur la résidence principale, le dispositif de plafonnement et, notamment, l’exonération des biens professionnels. Ainsi, dans la plupart des cas, l’immobilier professionnel affecté exclusivement à l’activité professionnelle devrait échapper à l’IFI. C’est le cas lorsque l’immobilier est affecté à une exploitation individuelle : les professionnels libéraux qui exercent leur activité en nom propre ou ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK