La Semaine Vétérinaire n° 1762 du 04/05/2018

ÉQUIPE

ÉCO GESTION

Equipe

FRANÇOISE SIGOT  

Départ à la retraite, changement de vie… Les raisons qui poussent à vendre sont diverses et variées. Pour ceux qui restent, les conséquences peuvent aussi être très différentes en fonction de la façon dont se déroule la cession.
À l’heure de céder sa clinique, le vétérinaire, comme tout chef d’entreprise, anticipe très souvent les conséquences sur sa vie personnelle, mais bien souvent celles qui vont concerner ses équipes et l’ensemble des parties prenantes sont plus floues. Il faut dire que derrière le vocable consacré pour parler de cession ou de transmission d’une entreprise se cachent en fait deux formules, dont les conséquences sont assez différentes pour les collaborateurs et les fournisseurs, voire pour les clients. Pour bien cerner ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK