La Semaine Vétérinaire n° 1761 du 27/04/2018

GRANDE DISTRIBUTION

ACTU

CHANTAL BÉRAUD   

L’enseigne de jardinerie-animalerie incite les propriétaires d’animaux à bannir l’utilisation de molécules qu’elle juge toxiques. Une décision qui fait débat.
Botanic incite désormais ses clients à préférer « la manière douce et naturelle » pour protéger les animaux de compagnie contre les parasites. L’enseigne explique que « traiter un animal par prévention ne sous-entend pas l’arroser quotidiennement de produits chimiques nocifs et irritants. Côté ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr