La Semaine Vétérinaire n° 1761 du 27/04/2018

COMMUNICATION

ÉCO GESTION

CHANTAL BÉRAUD 

D’un côté, il y a des vétérinaires qui peinent à recruter. De l’autre, de jeunes professionnels qui se disent rapidement « dégoûtés » du métier. Comment promouvoir le mieux vivre et le mieux travailler ensemble ? Quelques pistes.
C’est après 1968 que des chercheurs anglais se sont penchés sur les différences de besoins, d’envies, de modes de pensées entre les générations successives, dans le monde du travail. « Dans la profession vétérinaire française, on ne s’interroge sur ce phénomène sociétal que depuis quelques années seulement », témoigne François Dommanget (47 ans), membre du groupe ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK