Grippe canine - La Semaine Vétérinaire n° 1758 du 06/04/2018
La Semaine Vétérinaire n° 1758 du 06/04/2018

FILM

DITES-NOUS TOUT

Auteur(s) : MICHEL BERTROU  

Après le brillant Fantastic Mr. Fox en 2009 (adapté de Roald Dahl), cette nouvelle animation en stop motion de Wes Anderson puise librement dans la culture populaire du Japon et imagine une singulière dystopie canine dans laquelle on retrouve tout l’univers foisonnant et stylé du réalisateur américain : virtuosité visuelle et narrative, compositions méticuleuses, fantaisie malicieuse, héros ingénieux refusant de se soumettre à une autorité oppressive… Pour mettre tous les chiens de Megasaki en quarantaine dans une île de déchets au large, son maire brandit la menace que la grippe qui les afflige se transmette un jour aux humains. Pour donner l’exemple, il y exile Spots, son propre chien. Jouant avec inventivité de cartes animées et de plans, le film fait des allers-retours entre la ville et l’île où, au milieu des ordures compactées, tentent de survivre de pauvres bandes de chiens nostalgiques de leur vie domestique. L’une d’elle aidera le jeune Atari, 12 ans, pupille du maire, à rechercher Spots, son fidèle compagnon disparu. Une quête qui se retournera contre la municipalité corrompue qui manipule la vérité pour semer la peur et persécuter les minorités. Bel hommage au cinéma japonais (à Akira Kurosawa, en particulier), le film fait également honneur aux chiens, personnifiés avec humour et cadrés comme dans une épopée de samouraïs. On notera que la forme l’emporte sur le fond, le divertissant récit restant à la surface des questions (xénophobie, maltraitance, etc.) qu’il aborde.

L’Île aux chiens de Wes Anderson, avec les voix françaises de Vincent Lindon, Romain Duris, Yvan Attal, Mathieu Amalric, Louis Garrel, Léa Seydoux, Allemagne-États-Unis, 1 h 41, à partir de 10 ans, sortie le 11 avril.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr