La Semaine Vétérinaire n° 1758 du 06/04/2018

ÉQUIPEMENT

ÉCO GESTION

TEXTE ET PHOTOS DE SERGE TROUILLET 

Fabrice, Roland, Sébastien… et les autres. Leur structure vétérinaire figure un type de laboratoire entrepreneurial où organisation collective, diversification de l’activité et éthique professionnelle parviennent à contrecarrer l’impact de la crise au sein de son environnement rural.
À Saint-Germain-Laval, une petite ville de 1 600 habitants dominant la plaine du Forez, dans la Loire, on dit de ses habitants, les Germanois, qu’ils savent allier les vertus montagnardes, comme l’énergie, et “planardes”, comme la discrétion. Un trait de caractère, assurément, qui va bien au teint des patrons de la clinique vétérinaire de Saint-Germain-Laval. Sans tambour ni trompette, mais avec une énergie créative, ils ont en effet, en quelques années, développé leur structure, qui est passée de six à ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK