La Semaine Vétérinaire n° 1757 du 30/03/2018

MÉDICAMENTS IMPORTÉS

ACTU

MICHAELLA IGOHO-MORADEL 

Le ministère espagnol de l’Agriculture et de la Pêche, de l’Alimentation et de l’Environnement se dit mobilisé dans la lutte contre les importations illégales de médicaments vétérinaires et rappelle que la rédaction préalable d’une ordonnance est une condition non négociable.
Début mars, la cour d’appel de Pau (Pyrénées-Atlantiques) relaxait une dizaine d’éleveurs français accusés d’avoir importé des médicaments vétérinaires espagnols sans autorisation. Les éleveurs ont obtenu des ordonnances de complaisance d’un vétérinaire espagnol. Ce dernier a reconnu, devant le juge, qu’il lui arrivait de délivrer des ordonnances sur simple appel téléphonique d’éleveurs français et ce sans avoir vu l’animal ou encore établi un protocole de soins. Deux problématiques se posent. La première est celle de la réglementation française, qui ne ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK