La Semaine Vétérinaire n° 1757 du 30/03/2018

FISCALITÉ

ÉCO GESTION

JACQUES NADEL 

La nouvelle imposition relative aux dividendes, à compter de cette année, implique que le dirigeant fasse le bon choix entre deux dispositifs fiscaux. Explications.
Les dividendes perçus à compter de 2018 sont dorénavant soumis à l’impôt sur le revenu (IR) selon un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 12,8 %, encore appelé flat tax. Ce dispositif s’impute sur le montant de l’impôt sur le revenu (IR) dû, liquidé lors de la déclaration de l’ensemble de vos revenus. À ce PFU, s’ajoutent les 17,2 % de prélèvements sociaux. Cette imposition au taux forfaitaire unique de 30 % sera prélevée lors du paiement des dividendes. À leur ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr