La Semaine Vétérinaire n° 1757 du 30/03/2018

FISCALITÉ

ÉCO GESTION

JACQUES NADEL 

La nouvelle imposition relative aux dividendes, à compter de cette année, implique que le dirigeant fasse le bon choix entre deux dispositifs fiscaux. Explications.
Les dividendes perçus à compter de 2018 sont dorénavant soumis à l’impôt sur le revenu (IR) selon un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 12,8 %, encore appelé flat tax. Ce dispositif s’impute sur le montant de l’impôt sur le revenu (IR) dû, liquidé lors de la déclaration de l’ensemble de vos revenus. À ce PFU, s’ajoutent les 17,2 % de prélèvements sociaux. Cette imposition au taux forfaitaire unique de 30 % sera prélevée lors du paiement des dividendes. À leur ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK