La Semaine Vétérinaire n° 1756 du 23/03/2018

DÉCRYPTAGE

MICHAELLA IGOHO-MORADEL 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) révèle, dans un rapport publié en janvier 2018, l’existence de niveaux élevés de résistance aux antibiotiques en santé humaine dans le monde. Décryptage.
Pour la première fois, en janvier 2018, les données du Système mondial de surveillance de la résistance aux antibiotiques (Global Antimicrobial Resistance Surveillance System ou Glass) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont été publiées1. Elles révèlent que l’antibiorésistance touche plus de 500 000 personnes réparties dans 22 pays et concerne plusieurs infections bactériennes graves. Ce constat est fait aussi bien dans les pays à revenu élevé qu’à revenu faible. Parmi les bactéries les plus résistances, l’OMS mentionne Escherichia ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK