La Semaine Vétérinaire n° 1756 du 23/03/2018

RECHERCHE

PRATIQUE CANINE

L'ACTU

VALENTINE CHAMARD  

Une équipe nord-américaine, associant des chirurgiens vétérinaires et des ingénieurs en génie mécanique, étudie la possibilité de fabriquer des endoprothèses sur mesure (par impression 3D) comme alternative à l’amputation ou au remplacement de l’os par une endoprothèse métallique standard, source de complications.
Différentes options existent lorsqu’un ostéosarcome est diagnostiqué chez un chien : expectative, soins palliatifs (analgésiques, radiothérapie), amputation (mal tolérée chez les chiens de grande taille atteints d’autres problèmes orthopédiques) ou chirurgie pour préserver le membre (qui n’augmente pas la durée de survie, mais qui permet un gain de qualité de vie, en l’absence de douleur du membre concerné). Cette dernière consiste à enlever la partie osseuse atteinte et à la remplacer par une greffe ou un implant métallique standardisé, fixé ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK