La Semaine Vétérinaire n° 1755 du 15/03/2018

ÉTHIQUE

PRATIQUE CANINE

L'ACTU

LORENZA RICHARD 

Confier à des adoptants des chiennes beagles ayant été utilisées en expérimentation animale est une alternative efficace à leur euthanasie. Entretien avec Karine Reynaud, de l’UMR physiologie de la reproduction et des comportements, à l’École nationale vétérinaire d’Alfort, et responsable des adoptions de chiennes de laboratoire.
Pourquoi proposez-vous des beagles à l’adoption ? Karine Reynaud : Nous faisons adopter les chiennes que nous stérilisons (prélèvement d’ovaire lors des chaleurs) pour nos recherches sur la physiologie de la reproduction. Cela s’inscrit dans nos questionnements sur nos pratiques d’expérimentation animale, et dans l’amélioration de notre éthique. Les chercheurs n’utilisent des animaux ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK