La Semaine Vétérinaire n° 1755 du 15/03/2018

Edito

MICHAELLA IGOHO-MORADEL  

Le feuilleton des importations de la discorde bat les records d’audience. La presse grand public en a d’ailleurs fait ses choux gras ces derniers jours. Mais pas sur n’importe quelle affaire. Dans ce nouvel épisode, il s’agit d’une décision rendue le 1er mars par la cour d’appel de Pau (Pyrénées-Atlantiques), qui relaxe des éleveurs accusés d’avoir importé d’Espagne des médicaments vétérinaires (dont des antibiotiques) sans autorisation. Dans son siège de scénariste, le juge d’appel décide qu’un éleveur doit pouvoir importer ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK