La Semaine Vétérinaire n° 1752 du 16/02/2018

CONFÉRENCE

PRATIQUE MIXTE

Formation

LORENZA RICHARD 

La lutte intégrée contre les strongles gastro-intestinaux (SGI), dans un contexte de résistance aux anthelminthiques, consiste à utiliser les antiparasitaires de façon rationnelle en complément d’autres méthodes, exploitation par exploitation. Les mécanismes de résistance des parasites sont à la fois non spécifiques (surexpression des gènes de certaines glycoprotéines P, qui éliminent les antiparasitaires) et spécifiques, par des mutations ponctuelles de la cible de l’anthelminthique (mutation sur le gène des récepteurs nicotiniques de l’acétylcholine pour le lévamisole, par exemple). La résistance ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK