La Semaine Vétérinaire n° 1751 du 10/02/2018

ÉTUDE

PRATIQUE MIXTE

Formation

TANIT HALFON  

Des chercheurs de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) ont mené une étude de terrain1 lors de l’épizootie d’influenza aviaire H5 hautement pathogène (IAHP) de l’hiver 2016-2017, afin d’évaluer la persistance du pathogène dans le lisier de palmipèdes. « Le lisier, comme source de persistance et de dissémination possible du virus, n’était pas connu pour ce sous-type viral. De plus, c’est la première étude de terrain qui s’intéresse ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK