Cryptosporidiose des veaux : un générique est enfin disponible - La Semaine Vétérinaire n° 1751 du 10/02/2018
La Semaine Vétérinaire n° 1751 du 10/02/2018

ANTIPARASITAIRE

PRATIQUE MIXTE

L'ACTU

Auteur(s) : CLOTHILDE BARDE  

Début janvier, Axience a lancé la commercialisation du premier médicament générique à base de lactate d’halofuginone : Halagon ® 0,5 mg/ml, solution buvable pour veaux, qui vient compléter son offre d’antiparasitaires.

Le vétérinaire bénéficie désormais de deux spécialités avec autorisation de mise sur le marché (AMM) constituées de lactate d’halofuginone : Halocur® de MSD Santé animale et, depuis début janvier, son générique, Halagon® 0,5 mg/ml, du laboratoire Axience.

Ces produits sont destinés au traitement de la cryptosporidiose, une maladie parasitaire, due à un protozoaire, Crypto- sporidium parvum, qui touche principalement les veaux pendant les trois premières semaines de vie. Cette pathologie est à l’origine de diarrhées néonatales aux conséquences sanitaires et économiques importantes. En France, sa prévalence est très forte. Les enquêtes épidémiologiques récentes montrent que Cryptosporidium parvum est isolé dans de nombreux cas de diarrhées néonatales chez les veaux en France, seul ou associé à un autre pathogène majeur(dans l’étude de 2015 de Delafosse et coll., sa prévalence est ainsi de 41,5 % en Normandie).

Des moyens limités

L’arsenal thérapeutique vis-à-vis de la cryptosporidiose est limité. En effet, de nombreuses molécules ont été testées et très peu se sont montrées efficaces (Wyatt et coll., 2010). Actuellement, dans le cadre de la prévention et du traitement de la diarrhée due à une infection à Cryptosporidium parvum, le lactate d’halofuginone est la seule molécule disposant d’une AMM en première intention en France. Cet antiprotozoaire du groupe des dérivés de la quinazolinone (polyhétérocycles azotés) possède une efficacité démontrée (Chartier et Paraud, 2010) dans les conditions in vitro, ainsi qu’au cours d’infections artificielles et naturelles (effet crytosporidiostatique et action principalement sur les stades libres du parasite).

Une observance facilitée

L’Halagon® a une composition en principe actif identique à celle de l’Halocur®, sa posologie est donc similaire : la posologie standard est de 100 µg/kg, soit 4 ml d’Halagon® pour 20 kg de poids vif, une fois par jour, pendant 7 jours consécutifs. La spécificité de ce traitement est qu’il est conçu pour permettre d’administrer aux veaux une dose la plus adaptée possible. Chaque flacon est donc systématiquement livré avec une pompe doseuse permettant une administration orale directe à l’animal grâce à un embout long. Chaque pression délivre une dose de 4 ml permettant de traiter 20 kg de poids vif. L’observance du traitement par l’éleveur est ainsi facilitée, ce qui est un facteur clé de succès du traitement.

Diagnostiquer pour mieux traiter

Le diagnostic de la cryptosporidiose est essentiellement clinique, mais, pour le confirmer, un diagnostic de laboratoire fiable – bonnes sensibilité et spécificité (Elisa, immunofluorescence, immunochromatographie, flottation) – est indispensable. En effet, les symptômes de cryptosporidiose sont peu spécifiques et les diarrhées néonatales sont très souvent dues à des associations de pathogènes de types variés.

Pour accompagner le lancement d’Halagon®, Axience met à disposition des praticiens Diargnose-4®, un test de diagnostic rapide (par immunochromatographie) des principaux agents de diarrhées néonatales : E. coli F5 (K99), rotavirus, coronavirus, Cryptosporidium parvum, permettant de mieux raisonner la prescription.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr