La Semaine Vétérinaire n° 1750 du 03/02/2018

ACADÉMIE VÉTÉRINAIRE

ACTU

MYLÈNE PANIZO  

Selon des infectiologues, la surmédiatisation de la maladie de Lyme chez l’homme n’est pas justifiée et l’interprétation des résultats sérologiques doit être réalisée avec beaucoup de précaution.
L’Académie vétérinaire de France a organisé une journée d’information sur la leptospirose et la borréliose de Lyme, le 18 janvier, à l’École nationale vétérinaire d’Alfort (ENVA). La borréliose de Lyme est une maladie infectieuse causée par des bactéries du genre Borreliella (récemment séparé taxonomiquement des Borrelia). En Europe, Ixodes ricinus est le vecteur principal de cette maladie. Chez l’homme, plus de 1 million de cas par an sont référencés dans le monde, avec une mortalité inférieure à 1 %. En ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK