La Semaine Vétérinaire n° 1749 du 27/01/2018

DÉCRYPTAGE

CLOTHILDE BARDE 

Le 11 avril 2017 était signée une convention pour la création d’une base de données et d’un observatoire économique des signes d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO) par les organismes FranceAgriMer, l’Institut national de la recherche agronomique (Inra), l’Institut national de l’origine et de la qualité (Inao), l’Agence Bio et le ministère de l’Agriculture. Cette convention a pour objectif de déterminer la valeur ajoutée créée par les SIQO grâce au recueil des données économiques disponibles. Ce dispositif qualifiant a ainsi été mis de nouveau sur le devant de la scène. Décryptage.
Les signes d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO) officiels définissent certains produits par leurs caractéristiques particulières (respect d’un cahier des charges propre) en France et dans l’Union européenne (UE). Ils permettent de mettre en valeur les qualités et la tradition associées aux produits enregistrés et de garantir aux consommateurs l’authenticité de ces produits. Ces systèmes et labels de qualité aident les producteurs et les groupes de producteurs à mieux commercialiser leurs produits, tout en les protégeant juridiquement contre ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK