La Semaine Vétérinaire n° 1748 du 19/01/2018

SOCIÉTÉ

ACTU

SERGE TROUILLET 

La diffamation via Facebook constitue une source préoccupante d’inquiétude. Elle relève quasiment, pour la profession, du quotidien.
Les vétérinaires seraient-ils désignés comme des cibles idéales sur les réseaux sociaux ? Tout récemment, la clinique vétérinaire toulousaine Occitanie s’est émue d’un « déferlement de commentaires préjudiciables » pour son établissement, à la suite de l’appel à la solidarité lancé dans La Dépêche du Midi par la propriétaire du chien Happy. Si la cagnotte a ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr