La Semaine Vétérinaire n° 1748 du 19/01/2018

SOCIÉTÉ

ACTU

SERGE TROUILLET 

La diffamation via Facebook constitue une source préoccupante d’inquiétude. Elle relève quasiment, pour la profession, du quotidien.
Les vétérinaires seraient-ils désignés comme des cibles idéales sur les réseaux sociaux ? Tout récemment, la clinique vétérinaire toulousaine Occitanie s’est émue d’un « déferlement de commentaires préjudiciables » pour son établissement, à la suite de l’appel à la solidarité lancé dans La Dépêche du Midi par la propriétaire du chien Happy. Si la cagnotte a ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK