La Semaine Vétérinaire n° 1747 du 13/01/2018

DOSSIER

SERGE TROUILLET AVEC CLARISSE BURGER 

Pour faire face à l’émergence de nouveaux risques sanitaires, une démarche conjointe des acteurs de la santé animale, de la santé humaine et de l’environnement est essentielle. Les vétérinaires y contribuent activement, au travers de nouveaux projets européens de recherche, de collaborations interdisciplinaires et internationales, de nouveaux cursus dans l’enseignement supérieur vétérinaire, agronomique et de santé publique. Tour d’horizon.
Le concept One Health et ses “cousins” Eco Health et Global Health se positionnent à l’interface entre homme, animal et écosystème. Il s’agit d’atteindre une condition de santé globale par les moyens de l’éducation et de la recherche. Pour ce faire, la collaboration scientifique et politique doit, selon ces concepts, primer la spécialisation, la catégorisation, les frontières entre disciplines, le réductionnisme, la dispersion épistémologique. Le concept One Health, proposé en 2004 par la Wildlife Conservation Society (WCS), est originellement centré ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK