Gestations après transfert d’embryons cryoconservés - La Semaine Vétérinaire n° 1719 du 13/05/2017
La Semaine Vétérinaire n° 1719 du 13/05/2017

CONFÉRENCE

PRATIQUE MIXTE

Formation

Auteur(s) : MARINE NEVEUX 

Florence Guignot, ingénieure de recherche (Inra de Nouzilly, Indre-et-Loire), a exposé1 les résultats des premières gestations après le transfert d’embryons cryoconservés avec une technique simple, utilisable en condition de terrain.

Ces travaux ont été réalisés en 2015 et 2016. Depuis 2010, la cryoconservation peut être utilisée dans les laboratoires, avec aspiration du fluide blastocœlique et vitrification (50 à 60 % de gestation). « Cette technique est assez lourde car elle nécessite micromanipulateur et technicien expérimenté », explique Florence Guignot. Quel est l’intérêt de cryoconserver ? « Cela permet de différer les temps de collecte et de transfert. Il est ainsi possible de préparer les receveuses en fonction du nombre d’embryons que l’on a. Cela facilite le commerce de matériel génétique et permet de conserver des races à petits effectifs. »

Les chercheurs ont ainsi étudié une technique plus simple et moins onéreuse pour l’appliquer sur le terrain à des embryons, immédiatement et 24 heures après la collecte. La survie des embryons après congélation a également été testée.

100 % des embryons ont repris vie

Des ponettes ont été inséminées avec de la semence fraîche. La collecte des embryons a été réalisée par les voies naturelles. « Au lieu d’utiliser un micromanipulateur, nous nous mettons sous une loupe. Le manipulateur prend la pipette via la main de l’opérateur et il réduit la cavité blastocœlique ». L’embryon est placé dans un milieu hyperosmotique, qui permet au fluide de sortir, puis il subit une vitrification.

Résultats : 2 heures après décongélation, l’embryon regonfle ; au bout de 24 heures, il a retrouvé son volume ou l’a augmenté. 100 % des embryons ont repris vie après dégel et vitrification, soit un taux de survie pour ceux qui ont attendu 24 heures de 88,9 %

La deuxième année, l’équipe de recherche a tenté de transférer ces embryons dans des juments. Concernant les deux embryons vitrifiés juste après la collecte, ils ont donné une gestation à 30 jours. Il n’y a pas eu de diagnostic de gestation pour les embryons vitrifiés à 24 heures.

1 D’après la conférence présentée à la Journée de la recherche équine, en mars dernier.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr