Un abcès dentaire traité chirurgicalement chez un furet - La Semaine Vétérinaire n° 1707 du 16/02/2017
La Semaine Vétérinaire n° 1707 du 16/02/2017

CAS CLINIQUE

PRATIQUE CANINE

Formation

Présentation du cas

Motif de consultation et examen clinique

Un furet de 4 ans est référé pour œdème mandibulaire. Aucun contact possible avec un caustique, un amphibien ou une chenille n’est rapporté. L’examen clinique général révèle un animal cachectique, présentant un ptyalisme important, une tuméfaction mandibulaire ulcérée dégageant une odeur nauséabonde, une masse sous-linguale et une dyschromie dentaire associée à une fracture des quatre crocs (les anciens propriétaires les auraient coupés). Aucune autre anomalie n’est relevée (pas d’hyperthermie ni d’adénomégalie). À ce stade, les principales hypothèses sont une tumeur, un abcès dentaire ou une sialocèle.

Examens complémentaires

Une biochimie rénale (sans anomalie), ainsi qu’une numération et formule sanguines (leucocytose modérée avec neutrophilie) sont réalisées. Le furet est hospitalisé en vue d’un scanner de la face et d’une éventuelle chirurgie le lendemain. L’analgésie est assurée par de la morphine (0,1 mg/kg, toutes les 4 heures, par voie sous-cutanée ou SC) et du méloxicam (0,2 mg/kg, une fois par jour, SC). Une association d’amoxicilline et d’acide clavulanique (15 mg/kg, deux fois par jour, par voie orale ou PO) est administrée. Enfin, la prise en charge comprend la mise en place d’une perfusion de chlorure de sodium (NaCl) 0,9 % à 5 ml/kg/h via un cathéter intraveineux. Le scanner est réalisé sous anesthésie générale : le furet est prémédiqué avec de la médétomidine (40 µg/kg, par voie intramusculaire ou IM) et de la morphine (0,1 mg/kg IM), puis induit et entretenu à l’isoflurane. Les images tomodensitométriques montrent une ostéolyse mandibulaire, centrée sur l’extrémité caudale de la racine du croc mandibulaire droit, compatible avec une ostéomyélite d’origine dentaire. Une tuméfaction des tissus mous de la région mandibulaire et de la gorge est également visible, évoquant un abcès avec œdème sous-cutané, éventuellement associé à une adénopathie. Enfin, l’examen permet de détecter une lésion de densité liquidienne d’environ 5 x 7 x 11 mm sous la langue. Cette dernière est intégralement ponctionnée : un liquide d’aspect purulent est recueilli et observé au microscope après étalement et coloration RAL®. De nombreux neutrophiles, coques et figures de phagocytose sont observés.

Traitement

Les deux abcès sont débridés et flushés avec du sérum physiologique via un cathéter rose, l’abcès mentonnier est également partiellement suturé. Étant donné l’origine dentaire fortement suspectée, l’équipe procède au retrait chirurgical du croc mandibulaire droit, avec mise en place d’un lambeau gingival et suture par un monofilament résorbable en 5.0.

Suivi

Le lendemain, le furet est en bon état général, a de l’appétit et parvient de nouveau à mâcher. Il sort avec une prescription de méloxicam (0,1 mg/kg,une fois par jour, PO) et d’association amoxicilline-acide clavulanique (15 mg/kg, deux fois par jour, PO). Une visite de contrôle 3 semaines plus tard montre une bonne guérison clinique. Outre un comportement général et alimentaire revenu à la normale, l’abcès sous-lingual est guéri et la plaie mentonnière bien cicatrisée. Un rendez-vous est pris pour extraire les incisives restantes 2 semaines plus tard.

Discussion

Les maladies parodontales et les fractures des crocs sont fréquentes chez le furet, mais rarement explorées et traitées. Dans le cas présenté ici, l’affection était particulièrement avancée, avec de fortes répercussions sur l’état général, justifiant l’intervention chirurgicale et l’ablation du croc impliqué. Les autres crocs étant également fracturés et présentant la même dyschromie, une exérèse préventive est conseillée, dès lors que le furet aura suffisamment récupéré. Plus généralement, il est recommandé d’effectuer des examens dentaires réguliers sur les furets présentés en consultation, au même titre que les autres carnivores domestiques, et de traiter les maladies parodontales par des détartrages, voire des exérèses dentaires. En cas de fracture des crocs, la dévitalisation est une alternative possible pour prévenir ostéomyélite et abcès.

Juliette Magrans, Emmanuel Risi Praticiens à Faunevet à Nantes (Loire-Atlantique). Florian Boutoille, Sophie Segond Praticiens au CHV Atlantia à Nantes.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr