L’animal, ce membre à part entière de la famille - La Semaine Vétérinaire n° 1707 du 16/02/2017
La Semaine Vétérinaire n° 1707 du 16/02/2017

STATISTIQUES

PRATIQUE CANINE

L'ACTU

Auteur(s) : FRANÇOISE SIGOT 

SantéVet lance l’observatoire Les Français et leurs animaux de compagnie. Les résultats de la première édition confirment la place croissante de l’animal de compagnie au sein de la famille. Pour assurer le bien-être de leurs compagnons, les propriétaires attendent beaucoup des vétérinaires.

L’observatoire initié par SantéVet, Les Français et leurs animaux de compagnie, permet de mieux comprendre les relations entre les propriétaires et les animaux et, par ricochet, avec l’environnement direct de ce couple, en premier lieu les vétérinaires. Réalisée par Ipsos auprès de 1 000 propriétaires1, cette enquête montre d’abord des différences de comportement entre les propriétaires de chiens et de chats. Les premiers acquièrent majoritairement leur animal (65 %), alors que les seconds privilégient les dons (36 %) ou le hasard qui met l’animal sur leur route (30 %). Est-ce l’origine du compagnon qui influe sur leur comportement face aux soins et aux périodes de vacances ? L’enquête ne le révèle pas, mais les chiffres sont là.

Les propriétaires de chiens plus impliqués

Ainsi, 44 % des propriétaires de chiens voyagent toujours avec leur animal et 17 % « souvent avec », alors que seuls 10 % des propriétaires de chats embarquent systématiquement leur compagnon à quatre pattes, 7 % voyagent « souvent avec » et 10 % de temps en temps. Cette proximité plus marquée avec les chiens se vérifie en cas de maladie. Dès qu’un chien présente une dégradation de son état de santé, 57 % des propriétaires se précipitent chez le vétérinaire, 29 % l’appellent et 26 % attendent de voir comment sa santé évolue avant de prendre rendez-vous. Les propriétaires de chats sont 45 % à aller rapidement chez le vétérinaire, tandis que 29 % cherchent à le joindre pour avoir son avis et 27 % attendent avant d’agir. 25 % des propriétaires de chiens sont même prêts à ne pas se rendre au travail pour emmener leur animal chez le vétérinaire, alors que 30 % des propriétaires de chats qui travaillent laissent l’animal chez eux et attendent le soir pour s’enquérir de l’évolution de son état de santé. Les traitements courants épousent la même tendance. 90 % des chiens (contre 77 % des chats) sont traités contre les parasites, 85 % sont vaccinés et vermifugés, alors que 28 % des chats échappent à la vermifugation et 42 % aux vaccins. Enfin, face à une facture de plus de 1 000 € chez le vétérinaire, 9 % des propriétaires de chiens envisagent l’euthanasie, contre 19 % des propriétaires de chats, mais 50 % sont prêts à faire des sacrifices pour soigner leur compagnon.

Une source de bien-être à préserver

Pour voir les comportements des propriétaires de chiens et de chats converger, il convient de s’intéresser à ce que l’animal apporte. Tous estiment en majorité (43 % pour les chiens et 58 % pour les chats) que l’animal est source de bien-être. 21 % des propriétaires de chiens et 19 % de ceux possédant un chat affirment qu’il est une compagnie précieuse. Très attachés à leur animal, ces propriétaires sont à l’affût des technologies et services nouveaux leur permettant de mieux prendre soin de leur animal. « 71 % d’entre eux aimeraient que les cliniques vétérinaires soient ouvertes 24 h/24 ; 69 % se disent intéressés par un service vétérinaire en continu joignable par téléphone et 60 % par un service d’urgence à domicile », commente Laurent Depouilly, directeur d’Ipsos Lyon. Les propriétaires de chiens et de chats attendent aussi beaucoup des nouvelles technologies. Le GPS pour pister leur protégé, des colliers capables de mesurer des éléments de santé pour suivre la condition physique de l’animal sont les produits très attendus. « Cet observatoire sera désormais réalisé tous les ans afin d’avoir des tendances suivies et nous affinerons certains thèmes, notamment celui de la relation avec les vétérinaires et de la place des objets connectés dans cette relation », promet Jérôme Salord, PDG de SantéVet.

1 En août 2016 auprès d’un échantillon de 1 000 propriétaires – non clients de SantéVet – de chiens (500) et de chats (500).

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr