Cessons de noyer le poisson - La Semaine Vétérinaire n° 1668 du 01/04/2016
La Semaine Vétérinaire n° 1668 du 01/04/2016

Éditorial

Auteur(s) : Nathalie Devos

Fonctions : Chef de rubrique
productions animales.

Selon une enquête1, 4 % des citoyens européens interrogés considèrent que le bien-être des animaux d’élevage « n’est pas important » : c’est encore 4 % de trop ! En outre, parmi ceux qui estiment que cet aspect devrait être mieux encadré, un peu plus d’un tiers seulement (38 %) sont moins catégoriques (« probablement »).

À l’heure où une nouvelle vidéo d’abattoir apporte la preuve d’actes de malveillance, il est légitime de se révolter ! Notre ministre de tutelle, Stéphane Le Foll, « condamne avec la plus grande fermeté les actes de maltraitance animale et ordonne des inspections spécifiques sur la protection animale dans l’ensemble des abattoirs de boucherie en France ».

Enfin ? Jusque-là, l’idée même d’une commission d’enquête peinait à recueillir son approbation : en novembre 2015, la proposition de résolution de la sénatrice Sylvie Goy-Chavent tendant à la création d’une commission d’enquête sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie était passée à la trappe…

Un premier pas a poussivement été franchi à l’Assemblée nationale, mi-mars, après ce scandale médiatique, avec la validation de la proposition du député Olivier Falorni.

Des enquêtes, des rapports… Mais seront-ils suivis de faits ? Plus de transparence dans le processus de production, davantage de pédagogie et de formation seraient notamment fort utiles pour éviter les dérives. C’est une urgence, alors que le monde de l’élevage français souffre et que cette mauvaise exposition entache les efforts et le travail fournis par les éleveurs pour une amélioration continue. La profession vétérinaire attend aussi des évolutions, attachée qu’elle est à la qualité des animaux de rente et de ses filières, au bien-être animal pour lesquels elle est engagée. Depuis longtemps, elle demande un renforcement de ses effectifs en abattoir et, surtout, sa présence au poste clé de l’abattage, pas seulement des inspections ante et post-mortem.

Combien de temps encore faudra-t-il attendre pour que les choses bougent ?

  • 1 Lire page 12 de ce numéro.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr