Arcanatura lance Dasuquin® pour lutter contre l’ostéoarthrite - La Semaine Vétérinaire n° 1668 du 01/04/2016
La Semaine Vétérinaire n° 1668 du 01/04/2016

THÉRAPEUTIQUE

Actu

Auteur(s) : Marine Neveux

Huit ans après sa création, la société lyonnaise, qui mise sur l’allopathie naturelle, poursuit son développement en reprenant la distribution de Cosequin® et de Dasuquin®. Les deux cofondateurs d’Arcanatura promettent aussi de nouveaux produits dans les mois à venir.

Au lieu de s’opposer à l’allopathie de synthèse, Arcanatura a pour objectif d’approcher l’allopathie naturelle dans des schémas de traitement multimodal. Ses cofondateurs, Xavier Fargetton (L 80), directeur général de la société, et Serge Martinod (L 80), directeur scientifique1, misent sur l’efficacité de produits naturels qu’ils souhaitent étayer avec la même rigueur scientifique que des médicaments. Ils ont présenté leurs nouveautés et leurs projets en conférence de presse, fin mars, avec Pascal Vallejo, vétérinaire diplômé de l’université de Bogota et responsable marketing d’Arcanatura.

La société lance ainsi deux nouvelles formulations : Cosequin® DS, en gélules, pour les chiens qui ne prennent pas bien les comprimés, à donner en une seule prise ou mélangées à la nourriture, et Cosequin® cheval, dont la composition est plus étendue et plus complexe. Aux composants de Cosequin® DS, les laboratoires nord-américains Nutramax ont ajouté deux ingrédients : les avocado/soybean unsaponifiables (ASU, extraits insaponifiables d’avocat et de soja) et des polyphénols de thé pour créer… Dasuquin®.

Recommandé chez le chien

Cet aliment complémentaire (breveté) connaît déjà un fort essor aux États-Unis. Dasuquin® est indiqué lors d’arthrose : « Il convient de parler d’ostéoarthrite, précise Serge Martinod. Cela inclut une dégénérescence du cartilage, qui est une première cible de la thérapie, une réaction inflammatoire de la membrane synoviale et de l’os sous-chondral. Quand la progression est au niveau de l’os sous-jacent, souvent, il est trop tard. »

Il n’existe pas une réponse unique au processus ostéo-arthritique. La physiopathologie est complexe. Les objectifs sont de limiter le stress mécanique, la dégradation du cartilage (en bloquant les enzymes qui détruisent le cartilage et en augmentant les polysaminoglycanes, par exemple), de combattre l’inflammation et de promouvoir sa résolution.

Dasuquin® comprend plusieurs composants : ASU (déjà employé en médecine humaine, pour diminuer le catabolisme du cartilage et l’inflammation, et pour augmenter l’anabolisme), sulfate de chondroïtine, méthyl-sulfonyl méthane, acide hyaluronique, glucosamine, thé vert. Il dispose d’une absorption de chondroitine des plus élevées.

Ce produit est disponible uniquement en centrales vétérinaires et pour les chiens, en présentations de 80 capsules : 45 € HT pour les chiens petits et moyens, de 5 à 25 kg ; 51 € HT pour les grands. Il devrait être lancé ensuite pour les chats.

Une gamme qui s’élargit

Depuis sa création, Arcanatura s’est focalisée sur certaines pathologies : les ostéoarthrites, l’inflammaging (les chiens et les chats âgés représentent un tiers des populations totales) et les dermatites allergiques. Des demandes spécifiques concernent aussi la coprophagie, la cystite idiopathique du chat et la dermatite du paturon du cheval.

La société lyonnaise maintient une présence internationale depuis sa fondation. Elle possède deux filiales : aux États-Unis (Groton, Connecticut) et en Colombie (Bogota). Arcanatura projette aussi de sortir sur le marché plusieurs produits, dans les prochains mois, pour la protection du foie, l’immunostimulation, la dermatologie ou encore les articulations. « Nous disposerons d’une gamme de plus de 15 produits dans les 12 mois à venir », indique notre confrère. La stratégie commerciale se poursuit, comme toujours, avec une distribution par les vétérinaires.

Les antiparasitaires externes, contre les puces et les tiques, représenteraient aussi un marché prometteur chez les animaux de compagnie, pour le développement de bioinsecticides.

  • 1 Xavier Fargetton, diplômé en pharmacologie, est un ancien cadre et dirigeant de Smithkline Beecham, Biomérieux et Merial. Serge Martinod a fait sa carrière dans les centres de recherche des laboratoires pharmaceutiques (Ciba-Geigy, Smithkline Beecham, Pfizer, etc.).

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr