Patrick Braoudé (A 78) : « Quand on fait un film, on y met toute son âme » - La Semaine Vétérinaire n° 1664 du 04/03/2016
La Semaine Vétérinaire n° 1664 du 04/03/2016

RENCONTRE

Actu

Auteur(s) : Marine Neveux

Auteur et réalisateur de comédies cultes, scénariste, acteur pour le cinéma, la télévision ou le théâtre, Patrick Braoudé est… vétérinaire. Rencontre à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 23 février 2016.

L’année 2016 est déjà marquée pour notre confrère (A 78) par des concrétisations et des projets : dans Joséphine s’arrondit de Marilou Berry, actuellement à l’affiche, il interprète le rôle du père de Joséphine et, en juin prochain, nous le retrouverons dans la nouvelle réalisation d’Yvan Attal.

Des comédies aux films plus dramatiques ces dernières années, il endosse le costume d’homme politique dans Un homme d’État, qui sortira aussi cet été. En 2013, Patrick Braoudé était François Hollande dans La Dernière Campagne de Bernard Stora. « Je m’attendais à jouer un jour ce rôle, nous confie-t-il. C’est un exercice particulier, car il faut faire oublier le vrai personnage. On passe d’images d’archives au téléfilm. J’ai étudié la façon de s’exprimer de François Hollande, puis j’ai essayé d’incarner le personnage, sans le copier pour que le résultat ne soit pas une caricature. »

Vétérinaire, une vocation

« Les animaux sont ma passion depuis toujours. Je veux être vétérinaire depuis l’âge de 13 ans », se souvient Patrick Braoudé. Michel Klein, praticien médiatique par ses interventions télévisées, est un ami d’enfance de sa mère. Il baigne ainsi très tôt dans ces deux univers. « Je regardais avec passion les émissions sur les animaux, je ne voulais exercer aucun autre métier. Ou océanographe, à la limite ! » C’était en effet l’époque où le commandant Cousteau inspirait toute une génération.

Notre confrère intègre donc l’école vétérinaire de Maisons-Alfort, dont il sort à la promotion Alfort 78. Il exerce pendant environ cinq ans en clientèle canine à Paris, avec la chirurgie comme domaine de prédilection.

Des planches d’Alfort à la révélation

« Une amie des années de classes préparatoires souhaitait que l’on mette sur pied une troupe de théâtre à l’école d’Alfort », se rappelle-t-il. Patrick Braoudé apprivoise ainsi la scène lors des répétitions le mardi soir, dans l’âme de l’amphithéâtre d’anatomie. « Nous nous sommes entourés d’un metteur en scène, qui a monté pour nous une première pièce de boulevard. Je me produisais pour la première fois face à un public. Le choc émotionnel que j’ai alors ressenti m’a donné envie de devenir acteur. » Par la suite, tous les ans, l’équipe de théâtre d’Alfort joue une pièce dans l’école.

La période est marquée par les débuts du café-théâtre, et c’est dans ce contexte que notre confrère assiste à des ateliers d’écriture et rédige sa première pièce, qu’il jouera ensuite. Le texte est inspiré d’un fait auquel il est confronté lors de son exercice en clinique vétérinaire : une propriétaire reçoit des poils de son chat dans une enveloppe… Ce dernier a été subtilisé à la dame, qui fait l’objet d’une demande de rançon. Du ronron sur les blinis naît donc de ce fait divers. Jouée au café-théâtre, la pièce rencontre un franc succès, puisqu’en 1982 Patrick Braoudé reçoit le prix de la meilleure pièce de café-théâtre. Les rencontres s’enchaînent et le milieu du cinéma s’ouvre alors à lui.

Des succès retentissants

Black mic mac et L’Œil au beur (re) noir sont les deux premiers succès de notre confrère, qui en conçoit les scénarios. Il réalise ensuite Génial, mes parents divorcent !, un véritable coup d’éclat, dont Patrick Braoudé garde un souvenir ému : « C’est le premier film, c’est comme un premier bébé. Il a touché toute une génération. » Le tournage a lieu dans les Yvelines, et son remake à Los Angeles. Neuf mois aura également droit à un remake outre-Atlantique, interprété par Hugh Grant, Julianne Moore et Robin Williams.

Patrick Braoudé garde aussi une préférence pour son film Deuxième vie, « pour le message qu’il fait passer, sur fond de Coupe du monde de football ». Iznogoud le marque aussi, « pour les effets spéciaux et une figuration de grande ampleur. C’est comme un train électrique avec toutes les options ».

« L’écriture, confie-t-il, a quelque chose de magique. Elle tombe du ciel, elle n’est pas imposée. » Scénariste, réalisateur, acteur, notre confrère endosse les différents rôles du 7e art. « Quand on fait un film, on y met toute son âme », reconnaît-il.

Scénariste, réalisateur, acteur

L’approche des remakes se révèle complexe, car si les plans, la fabrication et la structure de l’œuvre sont copiés, « un film n’est pas juste un puzzle d’images, il a une âme, tout comme ses acteurs ». Même s’il s’agit d’une continuité, un remake est toujours différent. « Les images que l’on a fabriquées diffèrent de celles d’un autre. » Notre confrère devient ainsi réalisateur pour aller jusqu’au bout de la démarche et contribuer à toutes les étapes de la construction du film.

« Le jeu d’acteur procure également une grande satisfaction, s’enthousiasme Patrick Braoudé. On est dans la découverte de personnages qui se mettent à exister, qui transmettent un message. La réalisation constitue, quant à elle, un travail d’équipe, c’est la construction d’un film. »

La photo : une passion

La photo est une passion depuis l’âge de 16-17 ans. La Normandie est une terre de prédilection pour notre confrère qui y a exposé notamment à Villerville, à Deauville, à Honfleur et à Trouville. « La luminosité y est particulière et propice à cet art, avec toute une déclinaison de tonalités, du gris-vert de Prusse du ciel à la douceur ocre de la plage. » Plages justement, chevaux, moments en famille, entre amis ou amoureux sont capturés par l’objectif et le regard aiguisé de notre confrère. « L’impressionnisme photographique », ainsi que Claude Lelouch qualifie les réalisations de Patrick Braoudé.

D’autres aspirations ? « J’apprécie maintenant de prendre des images animalières. L’appréhension de l’animal a beaucoup changé depuis ma jeunesse. Avant, on prêtait aux animaux des sentiments autres que ceux des hommes. Ils apparaissent aujourd’hui plus proches de nous. » Et de confier : « Je rêve de réaliser un documentaire animalier. »

Regard sur le cinéma d’aujourd’hui

« Le cinéma français bouge beaucoup. De nouveaux scénaristes et acteurs sont apparus, qui ne manquent pas de talent », se réjouit Patrick Braoudé, qui constate néanmoins qu’ils étaient plus nombreux avant et que le choix des artistes était plus pertinent : « La pression marketing est déplorable. Dans le passé, les acteurs étaient choisis pour leur vraie valeur. Ensuite, ce sont les acteurs “bankables” qui l’ont été. Aujourd’hui émerge la notion d’acteurs “JTables”, c’est-à-dire ceux qui sont susceptibles d’être conviés au journal de 20 heures, car ils vont faire rire, faire le buzz pour la promotion du film. »

En conclusion de cet entretien, notre confrère nous confie que, même si le cinéma et la photo lui apportent beaucoup de satisfaction, ces univers ne sont pas dénués de difficultés. « Ce sont des combats, non des métiers faciles. Il faut sans cesse se battre pour imposer ses idées et ses pièces. Cela demande énormément d’énergie, remise en cause à chaque nouveau projet. Si j’étais resté praticien vétérinaire, ma vie aurait été plus paisible, estime-t-il. Le cinéma est un monde de prototypes. Le succès d’un film n’est pas une garantie de sérénité pour le projet suivant. C’est un métier de remise en cause permanente de son savoir, un métier de combat, toutefois formidable et riche en rencontres. »

FILMOGRAPHIE

• Réalisateur

1990 : Génial, mes parents divorcent !

1993 : Neuf mois

1996 : Amour et Confusions

2000 : Deuxième vie

2004 : Iznogoud

• Scénariste

1986 : Black mic mac

1987 : L’Œil au beur (re) noir

1987 : Un père et passe

1990 : Génial, mes parents divorcent !

1991 : Mohamed Bertrand-Duval

1993 : Neuf mois

1995 : Nine months (remake outre-Atlantique)

1996 : Amour et Confusions

1999 : Génial, mes parents s’aiment ! (remake outre-Atlantique)

2000 : Deuxième vie

2004 : Iznogoud

2005 : Mes copines

• Acteur dans une quarantaine de films

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr