Quelle est votre pratique de la transfusion sanguine ? - La Semaine Vétérinaire n° 1660 du 05/02/2016
La Semaine Vétérinaire n° 1660 du 05/02/2016

@… Vous !

FORUM

Auteur(s) : Serge Trouillet

Avec ce que j’ai sous la main

Myriam Labbaye (L 85) Praticienne en canine à Maisons-Alfort (Val-de-Marne).

Depuis vingt-cinq ans, j’en fais seulement quelques-unes par an. Je viens, du reste, de transfuser un chien, présentant une hémorragie avec une très forte thrombopénie sur une tumeur de rate éclatée. J’ai procédé comme je le fais habituellement en cas d’urgence : avec les moyens dont je disposais sur le moment. Cette fois, j’ai prélevé mon chien. Assez peu pour lui, puisque la transfusion était à destination d’un chien dix fois plus petit. Je n’ai pas eu le temps de rechercher un sang compatible, mais il s’agissait d’une première transfusion, et tout s’est bien passé. L’animal a été opéré dans l’heure et sauvé de son hémorragie. Il m’est également arrivé de transfuser le sang d’un chien sur un chat. Je le fais, bien sûr, avec le consentement éclairé du propriétaire, sans aucun refus jusque-là. Ce geste d’urgence nous amène à devoir traiter les éventuelles complications qui surviendraient ultérieurement. L’idéal serait de pouvoir s’approvisionner en poches de sang au cas par cas. Reste alors, pour les petites cliniques, le système?D, dont elles doivent malheureusement se contenter dans l’urgence, compte tenu du peu de cas à traiter et que tous les hôpitaux ne disposent pas forcément de sang pour référer quand il en est temps.

Un service en projet de développement

Anaïs Boyeaux (A 11) Praticienne en canine à Arcueil (Val-de-Marne).

Nous réalisons un peu moins d’une centaine de transfusions sanguines par an, majoritairement chez les chiens. Les indications (hémorragies, anémies hémolytiques, etc.) sont plus fréquentes dans cette espèce, nous conservons donc quelques poches de sang au réfrigérateur. Chez le chat, nous procédons en extemporané. Nous n’avons pas de liste de donneurs ni de banque de sang, mais nous y travaillons dans le cadre du développement et de la professionnalisation de notre service d’urgence et de soins intensifs. Aujourd’hui, la sélection du donneur est abordée dès le contact téléphonique, avec l’aide du vétérinaire référent et du propriétaire. Chez le chien, il est possible de procéder à la première transfusion “à l’aveugle”. Toutefois, j’attache une importance à grouper les animaux, quand cela est réalisable, afin de se préparer en connaissance de cause à une éventuelle seconde intervention. Avant chaque transfusion, nous expliquons au propriétaire de l’animal les raisons de cette indication (stabiliser avant une intervention chirurgicale, notamment). Malgré toutes les précautions prises, l’acte n’est pas anodin et, bien que rare, une réaction transfusionnelle est possible. Son coût entre également en compte dans la décision des propriétaires.

D’excellents résultats chez les NAC

Adeline Linsart (N 04) Praticienne NAC à Saint-Martin-Bellevue (Haute-Savoie).

Dans un centre hospitalier vétérinaire, nous faisons des soins intensifs chez les chiens et les chats tous les jours. Une transfusion sanguine, chez ces animaux, est presque un acte banal. Pour les nouveaux animaux de compagnie (NAC), par contre, l’acte est plus rare. S’il est pratiqué dans les pays anglo-saxons depuis au moins 15 ans, il est plus récent en France. Il peut être indiqué, notamment chez le furet, dans le cas, par exemple, d’une forte anémie ou d’une splénectomie, assez fréquente chez ces animaux qui subissent souvent des atteintes de la rate. Chez eux, aucun problème de compatibilité, puisqu’il n’y a pas de groupes sanguins, mais il convient de trouver des donneurs. Nous les répertorions dans un livre que nous tenons à jour, pour le chien, le chat, le furet et le lapin, et nous avons aussi la chance de pouvoir nous appuyer sur une association locale de furets très active. Quelques coups de téléphone suffisent pour disposer rapidement d’un donneur en cas d’urgence. Il suffit qu’il soit en bonne santé, qu’il ait un poids suffisant et un bilan sanguin normal. C’est un acte que nous devons proposer dans la prise en charge de l’animal, qu’il soit NAC, canin ou félin. Quand on peut le faire, les bénéfices médicaux sont importants.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr