Le dosage de la progestérone, outil indispensable pour une clientèle d’éleveurs - La Semaine Vétérinaire n° 1660 du 05/02/2016
La Semaine Vétérinaire n° 1660 du 05/02/2016

REPRODUCTION

Pratique canine

L’ACTU

Auteur(s) : Tancrède Bonte

L’intérêt du dosage de la progestérone est souvent sous-estimé et limité à la détermination du moment de la saillie. Pourtant, ses indications sont plus larges et permettent d’apporter un service aux éleveurs.

De nombreuses idées préconçues sur la gestion de la reproduction canine circulent. Afin de les dissiper et de rendre cette discipline accessible aux structures vétérinaires généralistes, le laboratoire BioMérieux a organisé, le 20 janvier à Lyon, une conférence sur l’intérêt du dosage quantitatif de la progestérone en reproduction canine, animée par notre confrère Philippe Mimouni, praticien au Centre de reproduction des carnivores du Sud-Ouest (Crecs) de l’Isle-Jourdain, dans le Gers.

Un outil d’optimisation de la reproduction

« L’intérêt du dosage de la progestérone est souvent sous-estimé et limité à la détermination du moment de la saillie, témoigne le conférencier. Il est, en fait, un outil indispensable pour répondre au souhait d’optimisation de la reproduction pour les éleveurs, de plus en plus professionnels et exigeants. » Ce souci d’optimisation vise à obtenir une « belle portée », tant au niveau de la taille que de la santé des chiots, mais également à gagner du temps en établissant précisément les dates critiques d’une mise à la reproduction. Cela commence par le suivi de chaleurs. Les imprécisions dans la détermination de la date d’ovulation ou de la saillie sont, en effet, la première cause d’échec de mise à la reproduction. Elles peuvent être dues à des discordances entre les résultats de tests semi-quantitatifs et la progestéronémie ou à l’absence de calibration adaptée à l’espèce canine de certains automates utilisés en laboratoire de médecine humaine. Un dosage fiable permet à l’éleveur de se rendre sur le lieu de la saillie au bon moment, sans précipitation, et d’y rester moins longtemps. Définir la date d’ovulation sert également à préciser celle de la mise bas, puisque la durée de gestation est de 62 à 64 jours à partir de la date d’ovulation, alors que l’intervalle entre la saillie et la mise bas est de 57 à 70 jours sans suivi de chaleurs. L’éleveur a ainsi la possibilité de se libérer pour la mise bas, sans avoir à bloquer une semaine complète.

Suivi de gestation et planification des césariennes

Le dosage de la progestérone trouve également des indications pendant la gestation. Il s’agit d’un outil indispensable dans le cadre d’une suspicion d’insuffisance lutéale, afin de s’assurer que la sécrétion de progestérone est suffisante pour maintenir la gestation. Ce suivi s’effectue de manière préventive chez les chiennes ayant déjà présenté de l’insuffisance lutéale, issues de lignées touchées ou ayant des commémoratifs évocateurs. Enfin, le dosage quantitatif de progestérone est un atout certain pour la planification des césariennes chez les chiennes présentant un risque de dystocie élevée.

Mini Vidas(r), pour le dosage de la progestérone

La conférence a aussi été l’occasion pour BioMérieux de présenter son automate Mini Vidas(r), qui utilise le principe Elfa (enzyme-linked fluorescence assay, méthode Elisa avec lecture finale en fluorescence) et est caractérisé par « sa simplicité d’utilisation, sa robustesse et sa flexibilité ». Il possède deux compartiments permettant de lancer 12 dosages pour une durée d’analyse de 40 minutes, et ne nécessite aucun temps de chauffe. Cet outil est employé en laboratoire humain où il permet plus de 90 analyses différentes. Si aujourd’hui seuls les dosages de progestérone, de T4 et de cortisol ont été approuvés en médecine vétérinaire, d’autres possibilités sont en cours de validation. « Son utilisation est simplifiée au maximum grâce à l’utilisation de barrettes contenant tous les réactifs réduisant la manipulation au strict minimum et à l’absence de maintenance quotidienne. Ce sont de réels atouts pour une utilisation en clinique », indique le laboratoire.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr