Traitement de la dermatite allergique chez le chat - La Semaine Vétérinaire n° 1659 du 29/01/2016
La Semaine Vétérinaire n° 1659 du 29/01/2016

CONFÉRENCE

Pratique canine

FORMATION

Auteur(s) : Gwenaël Outters*, Catherine Laffort-Dassot**

Fonctions :
*Diplomate ECVD, praticienne à la clinique vétérinaire Alliance de Bordeaux (Gironde)

Les immunomodulateurs sont utiles pour traiter les chats atteints de dermatite allergique, que ce soit pour les poussées ou pour la gestion au long cours. Ils ne sont qu’une facette de la prise en charge, qui comprend également le contrôle des facteurs de poussée (puces, aliments, etc.), des surinfections bactériennes et fongiques, et l’amélioration de l’entretien de la peau et du pelage. Les différentes molécules disponibles sont à choisir en fonction de la présentation clinique et de la localisation des lésions.

Traitement des poussées

Une fois les facteurs de poussée (puces, allergènes alimentaires, infections) contrôlés, la gestion du prurit et des lésions fait appel aux immunomodulateurs. En raison de la rapidité d’action des corticoïdes, leur utilisation, brève, est privilégiée dans le traitement des poussées.

Dermocorticoïdes

Les dermocorticoïdes peuvent être employés lors de lésions focales. Ils apportent un confort rapide mais temporaire et peuvent être mal supportés chez le chat (dont il convient aussi de se méfier du léchage). L’acéponate d’hydrocortisone est particulièrement intéressant pour son ratio efficacité/sécurité bien supérieur aux dermocorticoïdes conventionnels. Il possède une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour la dermatite atopique canine, mais pas dans l’espèce féline. Seule une petite étude pilote ouverte sur 10 chats traités pendant 56 jours a montré une diminution significative du score clinique, sans effet secondaire. La prudence reste toutefois de mise quant au risque accru de fragilité cutanée dans cette espèce à peau fine.

Corticoïdes systémiques

Lors de lésions étendues ou généralisées, il convient d’opter pour une voie orale, plus modulable que la voie injectable. La prednisolone est prescrite à la posologie de 1 à 2 mg/kg/j en phase d’attaque (environ 10 jours), puis de 0,5 mg/kg/j lorsque l’effet recherché est obtenu. La dexaméthasone est utilisée en seconde intention, à la dose initiale de 0,2 mg/kg/j, puis dégressive.

Traitement des formes chroniques

Corticoïdes au long cours

L’utilisation de corticoïdes au long cours chez le chat a des effets secondaires réputés plus tardifs que chez le chien. Cependant, polyuro-polydipsie, diabète, augmentation du poids, fragilité cutanée, insuffisance cardiaque et infections urinaires peuvent être redoutés.

La voie orale apporte une plus grande modularité pour la recherche de la dose minimale efficace, qui peut se situer entre 0,1 et 0,3 mg/kg, 2 fois par semaine. Pour les chats difficiles, l’option de la voie injectable est envisageable en dernier recours, en prévenant les propriétaires des risques accrus d’apparition d’effets secondaires et de tachyphylaxie (rapidité avec laquelle les effets s’amenuisent au cours des administrations).

Ciclosporine

La ciclosporine est utilisée d’emblée ou en seconde intention. Elle possède une AMM dans le traitement de la dermatite allergique chez le chat à la posologie de 7 mg/kg/j, en formulation buvable. L’appétence est bonne dans un tiers des cas.

Avant sa prescription, il convient de vérifier le statut sérologique de l’animal vis-à-vis de la toxoplasmose : en cas de séronégativité, la viande crue est évitée et l’animal est maintenu à l’intérieur. La ciclosporine ne doit pas être utilisée lors d’infections bactériennes, fongiques et virales, de diabète ou d’antécédent de néoplasie. Il existe par ailleurs des interactions avec certains médicaments et il est conseillé d’interrompre le traitement quotidien avec la ciclosporine 15 jours avant la vaccination du chat.

L’état d’équilibre est obtenu en 7 jours et l’amélioration clinique est observée en 2 à 3 semaines. Les effets secondaires répertoriés sont des troubles digestifs (24 %), une diminution du poids (16 %), de l’anorexie, une lipidose hépatique et une hyperplasie gingivale (2 % chacune). Ensuite, l’administration est alternée dès l’amélioration des lésions.

La ciclosporine semble particulièrement efficace sur les plaques éosinophiliques, le prurit cervico-facial et la dermite milliaire (75 % de réponse favorable), mais apporte moins d’efficacité sur l’alopécie auto-induite (50 %) et sur les ulcères labiaux. Pour ces derniers, des doses jusqu’à 12 mg/kg/j peuvent être utilisées. Pour les chats ayant bien répondu, la fréquence d’administration est diminuée au bout de 2 mois à une administration tous les 2 jours dans 70 % des cas et au bout de 3 mois à une administration tous les 3 jours dans 50 % des cas.

Interféron ω

L’interféron ω félin est utilisé dans une étude de 2005 de notre confrère Emmanuel Bensignor sur 6 chats présentant un prurit cervico-facial non lié aux puces ou à l’alimentation, à la posologie de 5 MU1 par voie sous-cutanée, 3 fois par semaine pendant 3 semaines. Il a observé une diminution du score du prurit dans 62 % des cas et une diminution du score lésionnel dans 50 % des cas. Ces résultats méritent d’être confirmés par une étude à plus grande échelle et contrôlée.

Autres molécules

L’utilisation d’acétate de mégestrol doit être oubliée en raison de ses effets secondaires, de même que celle du chlorambucil pour des raisons de législation.

  • 1 Million d’unités.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr