La British Small Animal Veterinary Association, version 2.0 - La Semaine Vétérinaire n° 1630 du 15/05/2015
La Semaine Vétérinaire n° 1630 du 15/05/2015

CONGRÈS

Pratique canine

L’ACTU

Auteur(s) : Karin de Lange

Pour son congrès annuel, la BSAVA était résolument tournée vers les nouvelles technologies. Revue de quelques conférences et innovations.

Avec plus de 6 500 congressistes et quelque 10 000 visiteurs, le congrès de la BSAVA « reste le plus grand congrès vétérinaire dédié aux animaux de compagnie », a déclaré sa présidente, Katie McConnell, lors de la dernière édition qui s’est déroulée du 9 au 12 avril 2015 à Birmingham (Grande-Bretagne), avec le multimédia à l’honneur. Des tablettes, des livres électroniques et des gadgets pouvaient être gagnés sur différents stands de l’exposition commerciale, qui hébergeait également de nombreux fournisseurs informatiques, designers de sites web, gestionnaires de comptes Facebook et Twitter de cliniques vétérinaires, ainsi qu’un Social Media Genius bar, qui affichait en permanence les tweets des congressistes.

Des conférences pour optimiser le site de sa clinique

Des intervenants se sont également focalisés sur le rôle du multimédia au sein du cabinet vétérinaire, avec des présentations sur les thèmes “Métadonnées, comment les utiliser”, “Ce que les jeunes diplômés peuvent apporter dans le domaine des média sociaux”, “Comment vos clients choisissent leur véto en ligne”. Effectivement, selon un sondage, Internet est l’outil préféré des clients interrogés pour en savoir davantage sur une structure, mais c’est finalement le “people power” (les avis d’autres clients) et non le design du site qui importe le plus, selon Susie Samuel, vétérinaire et “gourou du média social”. Des études ont démontré le poids des recommandations d’autres clients pour le choix d’un produit ou d’un service, mais aussi d’un vétérinaire. « Il ne faut pas hésiter à demander à vos clients de faire part de leur satisfaction en ligne, sur n’importe quelle plateforme, et à mettre ces avis sur le site de votre cabinet, qui est votre carte de visite », estime-t-elle. Elle conseille d’y faire figurer des photos de haute qualité et un numéro de contact sur chaque page, afin que les visiteurs puissent appeler directement. Elle recommande également d’ajouter des vidéos, une rubrique d’actualités ou un blog régulièrement mis à jour, ainsi qu’un formulaire de rendez-vous accessible à tout moment. « Si les clients veulent prendre rendez-vous tout de suite, et s’ils doivent choisir entre deux cabinets qui se ressemblent, ils préféreront celui qui propose une appli de rendez-vous », prévient-elle.

Un signalement obligatoire des puces électroniques défectueuses

Le programme scientifique proposait également des thèmes plus classiques à l’attention des vétérinaires, des auxiliaires, des étudiants et des gestionnaires de cliniques : plus de 300 heures réparties sur 10 à 13 sessions parallèles et sur 4 jours, en plus de nombreuses réunions satellites. Cet événement a aussi été l’occasion d’un débat sur le puçage électronique. En effet, depuis le 1er avril 2015, nos confrères britanniques sont légalement tenus de rapporter tout cas de transpondeur absent ou défaillant chez un chien qui a été pucé. Sous peine d’une amende pouvant aller jusqu’à £ 500 (environ 695 €), ils ont l’obligation de notifier aux autorités les cas de transpondeurs ne fonctionnant plus, ayant migré ou été enlevés. La règle, mise en place pour faire remonter des défauts techniques et pour lutter contre l’importation illégale de chiots, n’est pourtant pas facilement applicable. Que faire, par exemple, si le propriétaire refuse de collaborer ou si l’animal est enregistré dans plusieurs bases de données ? Stuart Reid, président du Collège royal des chirurgiens vétérinaires (RCVS), a tenu à rassurer l’assemblée. Selon lui, il est relativement improbable que ces cas fassent l’objet de poursuites disciplinaires.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr