Démédication en élevage via l’installation d’une pompe doseuse - La Semaine Vétérinaire n° 1626 du 17/04/2015
La Semaine Vétérinaire n° 1626 du 17/04/2015

CONFÉRENCE

Pratique mixte

FORMATION

Auteur(s) : Lorenza Richard

Installer une pompe doseuse au moment de la suppression d’un aliment supplémenté en postsevrage rend la consommation d’antibiotiques visible. Cela modifie la vision de l’éleveur sur ses pratiques sanitaires et participe à la réduction des traitements, d’après les résultats d’une étude1.

PROCESSUS VOLONTAIRE DE DÉMÉDICATION

L’enquête a confronté la vision de l’éleveur, du vétérinaire et du technicien d’une dizaine d’élevages porcins du Grand Ouest, en 24 entretiens semi-directifs menés par des chercheurs vétérinaires, sociologues et gestionnaires.

Ce travail montre que l’introduction d’une pompe doseuse est un élément central du changement de pratiques, notamment car elle permet de mesurer et de prendre conscience de l’utilisation réelle des antibiotiques.

Décider d’installer une pompe doseuse et d’apprendre à s’en servir est actuellement, pour l’éleveur, la première étape d’entrée dans un processus de démédication. Cela démontre sa volonté de s’engager dans une démarche de réduction de l’utilisation des antibiotiques, en adaptant ses pratiques et en révisant son système de valeurs. En effet, l’arrêt des supplémentations, surtout au premier et au deuxième âges, présente un risque aux yeux des exploitants pour le statut sanitaire de leur élevage. La pompe doseuse n’introduit pas un changement irréversible des pratiques, elle autorise une reprise temporaire de la supplémentation si besoin, ce qui tempère l’anxiété de l’éleveur.

DES APPRENTISSAGES ESSENTIELS

Un apprentissage technique, concernant l’installation, l’utilisation et l’entretien de la pompe doseuse, est primordial pour l’éleveur. Ensuite, l’exploitant doit savoir calculer les doses d’antibiotiques nécessaires et vérifier qu’elles ont bien été consommées, et cela fait appel à la pédagogie des vétérinaires. L’éleveur ne se posant pas cette question avec un aliment supplémenté, il a un nouveau stress à gérer.

Il doit aussi être capable de déterminer à quel moment utiliser la pompe doseuse, en repérant les signes cliniques à l’échelle du troupeau. Cela renforce l’apprentissage cognitif de l’observation, de l’analyse et de la prise de décision, lié à la mise en place de la métaphylaxie.

Certains éleveurs ayant du mal à évaluer les signes cliniques ou à calculer les dosages, le rôle du praticien, qui doit transmettre ses connaissances dans ce domaine, est ainsi essentiel.

Par ailleurs, la façon de travailler de l’éleveur est désormais orientée vers une approche curative et non préventive. Il doit disposer du temps nécessaire à une observation régulière des animaux, afin d’être plus réactif en cas de dégradation de la situation sanitaire.

PUIS SE PASSER DE LA POMPE DOSEUSE

L’incitation économique est un argument majeur pour amener ce changement. L’installation et l’entretien de la pompe doseuse ont un certain coût et, parfois, des modifications sont nécessaires, notamment dans la distribution de l’eau. De plus, les économies réalisées en réduisant les antibiotiques peuvent être annulées si la pompe est mal utilisée ou si des problèmes sanitaires surviennent. L’éleveur y consent davantage lorsque le groupement de producteurs auquel il adhère communique dans ce sens.

Ainsi, la décision de réduction des antibiotiques repose sur l’ensemble des acteurs de la santé animale.

Grâce à ce travail collectif, certains éleveurs vont pro gressivement plus loin dans la démédication (vaccination, hygiène et biosécurité). Ils finissent souvent par se passer com plè te ment de la pom pe doseu se. Il serait intéressant de voir comment ces différentes pratiques peuvent s’articuler afin de favoriser encore davantage la réduction de l’utilisation des antibiotiques.

  • 1 Fortané N., Beaugrand F., Belloc C. et coll. Trajectoire de démédication en production porcine : une approche interdisciplinaire, l’exemple de l’installation d’une pompe doseuse.

Article rédigé d’après une présentation faite au congrès annuel de l’AFMVP à Paris, en décembre 2014.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr