Modélisation : l’abattage des blaireaux peut nuire au contrôle de la tuberculose bovine - La Semaine Vétérinaire n° 1622 du 20/03/2015
La Semaine Vétérinaire n° 1622 du 20/03/2015

Formation

LU POUR VOUS

Auteur(s) : Karim Adjou

De nombreuses espèces animales non domestiques sont des porteurs sains de M. bovis. Dans certaines régions du monde, la faune sauvage joue un rôle important comme porteur et réservoir de l’infection pour les bovins. Dans le sud-est de l’Angleterre et en Irlande, les blaireaux infectés sont suspectés de leur transmettre la tuberculose par leur urine, qui se retrouve dans les pâtures des troupeaux.

Les épidémiologistes et modélisateurs des maladies infectieuses de l’Imperial College de Londres1 se sont intéressés à l’impact de l’abattage des blaireaux sur la transmission de la tuberculose bovine au Royaume-Uni. Ils se sont basés sur les données des expériences d’élimination de ces animaux déjà effectuées (établies sur 826 groupes sociaux, dont 179 avaient subi au moins une opération d’élimination), dans l’optique de voir si les perturbations engendrées par des abattages plus restreints (un à trois sujets par groupe social) pourraient permettre de limiter l’impact de la tuberculose chez les bovins. Dans leur modèle, les auteurs s’avouent incapables d’affirmer que l’élimination de trois sujets par groupe social « pourrait éviter toute perturbation » de l’écologie de ces animaux, telles que l’augmentation des distances parcourues et celle de l’immigration, et de l’incidence de l’infection chez les blaireaux. Ils admettent aussi ne pas pouvoir exclure que l’abattage d’un seul sujet par groupe n’entraînera pas de telles perturbations. Ainsi, la stratégie de lutte envisagée par les autorités (test des individus piégés, puis vaccination ou élimination selon le résultat) pourrait ne conduire qu’à aggraver la tuberculose bovine, plutôt qu’à la contrôler. Les modélisateurs avertissent également que « les petites opérations (illégales) d’élimination de blaireaux ont le même effet ».

  • 1 Bielby J., Donnelly C.A., Pope L.C. et coll. Badger responses to small-scale culling may compromise targeted control of bovine tuberculosis. Proc. Natl. Acad. Sci USA. 2014 june 24;111 (25):9193-8.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr