Le type de source lumineuse n’influe pas sur les performances des poulets de chair - La Semaine Vétérinaire n° 1622 du 20/03/2015
La Semaine Vétérinaire n° 1622 du 20/03/2015

Formation

PRODUCTIONS ANIMALES/VOLAILLES

Auteur(s) : Lorenza Richard

Les performances et le comportement des poulets de chair ne sont pas modifiés selon la source lumineuse du bâtiment, d’après une étude1 présentée aux dernières journées de la recherche avicole, qui se sont tenues à La Rochelle.

Quatre salles d’un même bâtiment, comportant quatre parquets de 80 poulets de chair, ont été éclairées avec une source lumineuse différente mais fournissant toutes 40 lux aux animaux de 0 à 10 jours d’âge, et 20 lux à ceux de 10 à 35 jours. L’impact de cet éclairage sur les animaux, ainsi que sur la consommation d’énergie et les déformations de courant (harmoniques) générées, a été étudié.

DU TUBE FLUORESCENT CLASSIQUE AU LED

Dans les conditions expérimentales, le luminaire à diode électroluminescente (LED) est le plus performant sur le plan énergétique, mais il génère le plus d’harmoniques pouvant être à l’origine de dysfonctionnements des appareils. De plus, il modifie les couleurs, ce qui pourrait gêner le personnel intervenant dans les locaux. Le tube fluorescent classique consomme peu d’énergie mais son fonctionnement est peu stable sur un cycle d’allumage (effet stroboscopique). Le luminaire fluocompact consomme légèrement plus d’énergie mais génère peu d’harmoniques et permettrait de réduire le nombre de lampes. Enfin, le tube fluorescent à haute fréquence consomme davantage et diffuse surtout une lumière vers le plafond.

Toutefois, aucune différence significative liée à l’ambiance lumineuse n’a été observée, qu’il s’agisse des performances zootechniques des animaux (poids, indice de consommation et mortalité), de leurs lésions cutanées (pododermatites, dermatites, pustules et ampoules du bréchet et des tarses) ou de leur comportement (activité générale, prise de nourriture et de boisson, exploration de la litière et comportements sociaux).

Les différences observées sont valables pour le matériel testé et montrent l’importance, afin d’optimiser les consommations électriques, de veiller à la conception des sources lumineuses (diffusion de lumière vers le plafond, par exemple) et aux données concernant les déformations de courant dans le choix de ces sources lumineuses.

Une validation sur le terrain est en cours. Son objectif est de proposer aux éleveurs une fiche leur permettant de choisir les sources lumineuses en fonction de leurs attentes.

  • 1 Bignon L., Arnould C., Drapier P. et coll. Impact du type de source lumineuse sur les divers paramètres électriques, le comportement et les performances des poulets de chair. Proceedings JRA. 10:141-145.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr