Des cliniques victimes de cambriolages en série - La Semaine Vétérinaire n° 1618 du 20/02/2015
La Semaine Vétérinaire n° 1618 du 20/02/2015

Sécurité

Actu

À LA UNE

Auteur(s) : Sophie Komaroff

La Seine-Maritime, l’Oise et la Somme connaissent une vague d’effractions ciblant des cliniques vétérinaires depuis le début de l’année. Les forces de l’ordre recommandent notamment de ne pas laisser d’argent liquide dans les structures.

Depuis le début de l’année, une vingtaine de cabinets et de cliniques vétérinaires picards ont fait l’objet de cambriolages. En Haute-Normandie, région voisine, une dizaine de structures des arrondissements de Neufchâtel-en-Bray et de Dieppe (Seine-Maritime) ont également été la cible de périples nocturnes entre le 11 et le 24 janvier 2015. Les structures concernées se trouvent en zone rurale. Dans tous les cas, seules des sommes en espèce (de moins de 30 € à 750 €) et, parfois, du matériel (un ordinateur, par exemple) ont été dérobés. « Nous supposons qu’une équipe s’attaque particulièrement à ce type d’établissements », confie une source proche de l’enquête.

La gendarmerie s’est donc coordonnée avec les entités ordinales régionales afin d’avertir et de sensibiliser les vétérinaires des territoires concernés par ces vagues de cambriolages et de diffuser une plaquette de conseils préventifs visant à améliorer la sécurité des cliniques. Les forces de l’ordre ont d’ailleurs mis en place une surveillance particulière autour des structures vétérinaires dans le cadre de patrouilles ou dans « des versions plus discrètes ».

Un référent sûreté pour sécuriser le cabinet

« Nous invitons les vétérinaires à la plus grande prudence, indique un gendarme picard. En effet, plus la structure est protégée, moins celle-ci est visée. Nous avons constaté que les établissements munis de rideaux de fer n’avaient pas subi d’effraction. Le vétérinaire qui a le moindre doute relatif à la sécurité ne doit pas hésiter à faire appel au référent sûreté de son département (voir encadré) afin d’améliorer le dispositif qui protège sa clinique. »

Il est notamment recommandé de ne pas laisser d’importantes som­mes d’argent dans les tiroirs-caisses ou des objets de valeur, d’enfermer certains médicaments tels que les toxiques ou les stupéfiants dans une armoire la moins accessible possible, et de s’assurer que les issues sont bien fermées (munir les portes de serrures trois points, verrouiller les grilles, etc.). « La présence de caméras visibles de l’extérieur peut également être de nature à décourager les cambrioleurs d’entrer », estiment les gendarmes.

Ne pas détruire les indices

« Si un vétérinaire est victime d’une tentative ou d’un cambriolage, il importe d’appeler la gendarmerie ou la police le plus rapidement possible, surtout avant de tout remettre en ordre, insiste le militaire. Nous pouvons nous déplacer 24 heures sur 24. Idéalement, il convient de rester à l’extérieur du bâtiment et d’attendre notre arrivée afin de ne pas détruire les indices. »

François Thomas, praticien à la clinique vétérinaire de Buchy (Seine-Maritime) cambriolée dans la nuit du 21 au 22 janvier (un fond de caisse de 80 € environ y a été dérobé), applique déjà diverses mesures de sécurité. La structure est notamment équipée de détecteurs d’intrusion et de trois caméras vidéo reliées à un centre opérationnel. « L’alerte a été donnée par la vidéosurveillance à 22 h 25 et, à l’arrivée des gendarmes à 22 h 34, les intrus avaient déjà quitté les lieux, indique-t-il. J’ai contacté par la suite le référent sûreté, qui a constaté que la clini­que était correctement sécurisée. Il a suggéré l’installation d’un éclairage réflexe intérieur, en plus de celui extérieur. »

« Ça ne m’empêche pas de dormir »

Yves Descelers, praticien dans les cliniques de Ferrières-en-Bray (Seine-Maritime) et d’Auneuil (Oise), est fataliste. « L’une est équipée d’une alarme, l’autre non : toutes deux ont fait l’objet d’une effraction. Nous avons subi une quinzaine de cambriolages en une dizaine d’années… Ça ne m’empêche pas de dormir ! Je ne vois pas de solution, à part laisser un rottweiler dans la clinique… » Un sentiment partagé à la clinique de Buchy. « Il s’agit du quatrième cambriolage depuis 2007, indique François Tho­mas. La première année, nous en avons enregistré trois ! Cette fois-ci, rien n’a été cassé. Ça me fait suer, mais ça me peine moins que si c’était arrivé chez moi ou si un vol à main armée s’était produit. »

Le référent sûreté : un dispositif préventif

Le référent sûreté est un gendarme ou un policier capable d’analyser et d’apporter une réponse aux situations de délinquance grâce à une formation spécifique. Chaque département dispose au moins d’un référent sûreté en zone police et d’un autre en zone gendarmerie. Ces représentants des forces de l’ordre dispensent gratuitement leurs conseils sur les plans humain, législatif ou matériel, afin de diminuer le risque de passage à l’acte.

Ce dispositif s’adresse notamment aux chefs d’entreprise, aux commerçants et aux professions à risque. Au même titre que les professionnels de santé, les vétérinaires ont la possibilité de recourir aux services du référent sûreté de leur département pour améliorer les dispositifs de sécurité de leurs structures. Il est possible de le contacter via les conseils régionaux de l’Ordre des vétérinaires ou, par écrit auprès de la préfecture, du groupement de gendarmerie ou du directeur départemental de la sécurité publique selon sa zone d’implantation.

Pour en savoir plus : http://www.referentsurete.com/referents-surete.html

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr