Les acteurs de la filière jouissent d’une confiance relative - La Semaine Vétérinaire n° 1616 du 06/02/2015
La Semaine Vétérinaire n° 1616 du 06/02/2015

Bien-être animal

Dossier

Une enquête a été menée, de septembre 2010 à avril 2011, auprès d’un échantillon représentatif, pour les critères de classe d’âge et de genre, de 1 213 consommateurs de quatre régions frontalières des Pyrénées (Aragon, Catalogne, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées). Ils se sont vu proposer 11 pratiques favorisant le bien-être animal. Pour chacune d’entre elles, ils devaient indiquer le degré d’importance (très, peu ou pas du tout important) et la confiance qu’ils avaient dans le respect de cette pratique par l’acteur de la filière impliqué (très, moyennement ou très peu probable).

Forte sensibilité au bien-être animal

L’étude met en évidence une forte sensibilité des consommateurs à cette question du bien-être des bovins et ce, dans les quatre régions. À l’exception de l’item « interdire la castration », la majorité des consommateurs considèrent les critères proposés comme très importants. Le total des réponses « important » ou « très important » varie de 77,1 à 98,4 %. Les valeurs les plus élevées sont observées pour les items directement en lien avec les conditions de vie des animaux (« fournir un régime alimentaire équilibré », « permettre la liberté de mouvement dans l’étable », « éviter que l’animal ne ressente de la peur et du stress », « fournir un espace suffisant pendant les phases de transport »).

La confiance accordée aux acteurs de la filière est plus limitée et varie selon les opérateurs concernés. Moins de 40 % des répondants indiquent « probable » pour l’item qu’ils avaient évalué comme le plus important. Les pourcentages les plus faibles sont obtenus pour les pratiques « fournir un espace suffisant pendant les phases de transport », « permettre le repos de l’animal entre le voyage et l’abattage », « éviter que l’animal ne ressente de la peur et du stress » et « permettre que [celui-ci] puisse manifester son comportement naturel ». Dans la perspective d’un éventuel étiquetage des viandes sur le niveau de bien-être animal dans l’Union européenne, cette question de la crédibilité des informations véhiculées constitue un enjeu majeur.

  • Source : Pierre Sans (ENVT), « Attitudes de consommateurs de viande bovine vis-à-vis du bien-être animal (BEA) : une comparaison régionale dans la zone pyrénéenne », Viandes et produits carnés (novembre 2014).

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr