Quelles sont vos attentes pour 2015 concernant votre exercice professionnel ? - La Semaine Vétérinaire n° 1614 du 23/01/2015
La Semaine Vétérinaire n° 1614 du 23/01/2015

Entre nous

FORUM

Auteur(s) : Serge Trouillet

Franchir le pas : devenir associée

Stéphanie Lima, praticienne canine à Saint-Étienne (Loire).

Cette année, j’aspire à mieux concilier ma vie professionnelle et ma vie de famille. Avec plus de sérénité dans la première et de disponibilité pour la seconde. À cette fin, j’envisage de franchir le pas et de m’associer, de devenir libérale. Depuis mes débuts de praticienne, en 2010, j’ai enchaîné les cumuls de temps partiels : le matin dans une clinique, l’après-midi dans une autre ! J’ai travaillé jusque dans cinq structures en même temps, avec parfois 120 km de déplacement dans la journée. Aujourd’hui, j’ai trouvé un équilibre entre deux structures, l’une située à un quart d’heure de chez moi et l’autre à une demi-heure. Je souhaite me stabiliser encore davantage en m’associant aux confrères de l’une d’elles, si possible dès 2015.

Cette année, j’espère pouvoir également me libérer un peu pour reprendre des formations, retourner dans les congrès et mettre à jour mes compétences, notamment en dermatologie. J’ai une prédilection pour cette discipline. Même si je ne suis pas à proprement parler une spécialiste, certains confrères me font confiance et m’envoient des cas de référé. Je désire aussi consacrer un peu plus de temps à mon fils de 2 ans.

Je souhaite que l’activité se maintienne

Anne-Sophie Crassus, praticienne mixte à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron).

Mes attentes, et celles de mes confrères, pour cette année, sont somme toute modestes : que l’activité se maintienne. La clinique, que j’ai rejointe comme associée, le 1er janvier 2013, est une structure mixte, à dominante rurale. Nous sommes au cœur d’une région d’élevage, essentiellement de vaches allaitantes, limousines et aubracs, où le niveau d’activité semble préservé. J’espère que cela durera. Ce sont plutôt les nouvelles dispositions sur les antibiotiques qui bousculent notre gestion de leurs prix, avec la suppression des remises arrière. Il nous faut trouver le juste équilibre pour compenser le manque à gagner et ne pas rebuter les éleveurs.

Pour ma part, je suis praticienne mixte à dominante canine. En rurale, j’assume simplement les gardes, avec mes six confrères, dont un collaborateur libéral, ce qui renforce le caractère généraliste de ma pratique. Son aspect diversifié est même géographique puisque, une fois par semaine, je rejoins l’autre site de la structure situé à 20 km, à La Fouillade. Mon métier est ainsi très varié et je souhaite que 2015 n’y change rien. J’aurai d’autant moins le temps de m’ennuyer qu’à partir du 1er avril prochain, je serai en congé maternité pour deux mois. Une belle année en perspective !

Réussir l’intégration de mon nouvel assistant

Jean-Marc Oberdorff, praticien équin à L’Isle-Jourdain (Gers).

Cette année, j’aurai à cœur de réussir l’intégration de mon nouvel assistant. Trouver un candidat pour une petite structure comme la mienne est déjà une telle gageure ! Notre époque est davantage celle du temps libre, de la protection du salarié, que celle du sacerdoce, de la vocation, voire de la passion. L’évocation même de l’association, avec les responsabilités qui l’accompagnent, est une perspective jugée souvent inquiétante pour le nouvel entrant. Du reste, quand on recrute aujourd’hui, on a le sentiment de passer soi-même l’entretien d’embauche, tant il faut « vendre sa marchandise ». Qu’il s’agisse de revenu, de statut, de contraintes professionnelles, nous sommes amenés à nous interroger sur le discours tenu aux étudiants dans les écoles vétérinaires. Celui-ci semble éloigné de la réalité de notre profession. Naissent des distorsions entre ce à quoi s’attendent les futurs salariés et ce que nous sommes en mesure de leur offrir. Par ailleurs, il me semble que les laboratoires ont, à l’heure actuelle, une attitude ambiguë vis-à-vis des praticiens. Nos intérêts économiques ne sont pas respectés et nous sommes, en revanche, mis sous pression comme de simples représentants de commerce. L’année 2015 est donc réellement une année cruciale pour moi, tant pour les paramètres sur lesquels j’aurai prise que pour ceux qui relèvent moins de ma maîtrise directe.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr