Noter les traitements dans le passeport des équidés - La Semaine Vétérinaire n° 1527 du 15/02/2013
La Semaine Vétérinaire n° 1527 du 15/02/2013

Royaume-Uni

Actu

SOCIOPRO

Auteur(s) : Marine Neveux

Le ministère de l’Agriculture britannique met en place une démarche pédagogique sur la médication des équidés destinés à la consommation.

Le Department for Environment, Food and Rural Affairs (Defra) et la Food Standards Agency viennent de rappeler aux vétérinaires britanniques que la phénylbutazone et la suxibuzone ne peuvent pas être utilisées chez les animaux destinés à la consommation humaine. Une évidence ? Normalement oui, mais à une période où la traçabilité des viandes est pointée du doigt et où un scandale médiatique éclabousse la filière bouchère, cette piqûre de rappel aux confrères n’est pas inutile, afin qu’ils puissent marteler le message auprès de leurs clients. Il est vrai également que le remplissage du feuillet dédié aux traitements médicamenteux est loin d’être toujours effectué correctement.

Par ailleurs, outre-Manche, le Defra alerte sur le nombre de chevaux abattus pour la consommation humaine. Il a presque doublé ces trois dernières années. « Cela représenterait environ 1 % de la population équine au Royaume-Uni », estime la British Equine Veterinary Association (Beva). Il n’est donc plus possible d’ignorer les chevaux qui entrent dans la chaîne alimentaire tous les ans.

Ainsi, toute prescription de phénylbutazone ou de suxibuzone par le vétérinaire doit faire l’objet d’une inscription à la partie II de la section IX du passeport du cheval. Elle doit être signée, afin de l’exclure de la consommation. En cas de situation d’urgence, il est recommandé aux praticiens britanniques d’utiliser une lettre type pour s’assurer que les propriétaires ont bien compris leurs responsabilités1. Pour appuyer la démarche pédagogique et l’information, le Defra et la Direction des médecines vétérinaires (VMD), aux côtés de la Beva, ont développé des recommandations et conçu des dépliants. Ils décrivent les obligations des vétérinaires, des détenteurs et des propriétaires d’équidés en matière de médication. Aujourd’hui, les carcasses sont testées pour la recherche de résidus de phénylbutazone.

  • 1 Voir le formulaire sur wk-vet.fr dans les compléments d’article.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr