Avantages et inconvénients des modes de circulation autour des robots de traite - La Semaine Vétérinaire n° 1527 du 15/02/2013
La Semaine Vétérinaire n° 1527 du 15/02/2013

Formation

BOVINS

Auteur(s) : Catherine Journel*, Lorenza Richard**

Fonctions :
*vétérinaire conseil à La Chèze (Côtes-d’Armor), commission “vache laitière” de la SNGTV. Article tiré d’une conférence présentée aux journées de la SNGTV à Nantes, en mai 2012.

Le choix du mode de circulation des animaux pour l’accès au robot de traite est primordial. En effet, dans ce cas :

– l’éleveur n’est plus l’acteur de la traite ;

– c’est la vache, individuellement au sein du troupeau, qui en est l’acteur ;

– tout repose sur une démarche volontaire de déplacement vers le robot ;

– ce déplacement est conditionné par le mode de circulation, qui organise les mouvements des vaches dans le bâtiment ;

– la vache va au robot pour manger : le principe est de trouver un dosage entre la table d’alimentation et le robot, afin que les animaux aient tous une motivation physiologique pour s’y rendre.

Pour cela, l’accessibilité au robot doit être simple et il convient que la vache présente une bonne motricité. L’intervalle de temps entre les traites dépend en effet de la production, du stade de lactation et de l’état de santé de l’animal. Les portes intelligentes qui reconnaissent les vaches et leur autorisent ou non l’accès à la machine sans jamais les bloquer, ainsi que leur apprentissage du système contribuent au bon fonctionnement. Les vaches déjà traites sont orientées vers un local de déviation fonctionnel, qui est indispensable, notamment pour mettre les soins en œuvre. Bien éclairé et propre, il doit être confortable pour l’éleveur et le vétérinaire et être abordable par trois côtés au moins. Par ailleurs, il faut que les animaux soient suffisamment bien installés pour pouvoir boire, manger et dormir.

Cela suppose un projet mûrement réfléchi par l’éleveur. La circulation du troupeau doit être logique et adaptée à son travail. Elle dépend ainsi de la disposition du bâtiment, à venir ou existant, de l’effectif des vaches présentes au robot, du niveau de production et du temps disponible de l’éleveur1.

CIRCULATION LIBRE

La vache fait ce qu’elle veut.

→ Avantages : l’accès à l’auge est illimité, le système engendre peu de stress et de conflits entre les animaux. Le coût d’installation est limité au robot. Elle convient aux troupeaux à haut potentiel, dont la production laitière est homogène.

→ Inconvénients : beaucoup d’espace est nécessaire, car la surface d’attente doit être grande, avec des éléments d’attractivité (eau et brosse). L’éleveur est tenu d’intervenir pour les vaches récalcitrantes et d’apporter une quantité suffisante de concentrés afin d’assurer les traites. Les vaches dominantes n’ont pas de limitation d’accès au robot.

CIRCULATION FORCÉE

Les animaux sont obligés de passer devant le robot pour circuler entre les zones d’alimentation et de couchage.

→ Avantages : cette circulation nécessite très peu d’intervention de l’éleveur. Son coût d’installation est limité au robot. Elle fonctionne sans ou avec peu de concentrés. Ce système évolutif convient aux troupeaux à faible niveau de production.

→ Inconvénients : seuls les troupeaux de moins de 35 animaux sont concernés afin de prévenir l’engorgement en amont du robot. L’accès limité à l’auge accroît les risques métaboliques si la production est forte.

CIRCULATION LIBRE CONTRÔLÉE

Des portillons à sens unique orientent les vaches vers une zone de déviation, importante à prendre en compte. L’accès au pâturage est régulé par une porte intelligente : si la vache n’est pas traite, elle n’est pas bloquée, mais revient dans le bâtiment.

→ Avantages : cette circulation nécessite peu d’intervention de l’éleveur : la porte « garde un œil » sur les vaches en retard, et organise la traite et les pâturages. L’accès à l’auge est illimité, mais les quantités de concentrés distribuées sont régulées. Elle convient aux grands troupeaux dont le niveau de production est hétérogène.

→ Inconvénients : le coût d’installation est plus élevé. L’apprentissage des portillons et de la porte est requis. Le réglage de la porte doit être logique et son implantation réfléchie pour éviter les bouchons dans le parc.

CIRCULATION AVEC PRÉSÉLECTION

Des portillons à sens unique orientent les vaches. Une porte intelligente n’autorise l’accès au robot qu’à celles qui doivent être traites. Les autres sont déviées vers la zone d’alimentation (système Feed First).

→ Avantages : cela permet une régulation précise des effectifs dans le parc d’attente et une optimisation de la capacité de la machine. L’accès à l’auge est plus fréquent. Il est possible de créer des lots virtuels pour différencier les tables d’alimentation en fonction du stade de lactation.

→ Inconvénients : ils sont les mêmes qu’en système libre contrôlé.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr