Les fractures de l’humérus chez le chien et le chat - La Semaine Vétérinaire n° 1516 du 16/11/2012
La Semaine Vétérinaire n° 1516 du 16/11/2012

Formation

ANIMAUX DE COMPAGNIE

Auteur(s) : Bertrand Védrine*, Caroline Delabre**

Fonctions :
*CES de traumatologie ostéo-articulaire et orthopédie animales, praticien à Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire).
**CES de traumatologie ostéo-articulaire et orthopédie animales, praticienne à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais).

Les fractures de l’humérus sont peu fréquentes chez les animaux de compagnie. Selon les études, elles représentent 4,4 à 7,7 % des fractures des os longs. La moitié de ces fractures concernent l’extrémité distale de l’humérus, avec une composante articulaire dans les trois quarts des cas.

FRACTURES DE L’HUMÉRUS PROXIMAL

Ces fractures sont les plus rares. L’os est abordé facilement sur sa face cranio-latérale.

Les fractures du tubercule majeur sont stabilisées au moyen d’un hauban.

Lors de disjonctions épiphysaires de l’humérus proximal (fractures de types 1 et 2 dans la classification de Salter Harris), une réduction par 2 broches insérées depuis le tubercule majeur permet une stabilisation efficace, sans intervenir au niveau de la surface articulaire de l’humérus (voir photos 1 et 2).

FRACTURES DIAPHYSAIRES

Contraintes anatomiques

L’humérus est plaqué contre le thorax et les masses musculaires sont généralement importantes. Une contention externe est peu adaptée, car elle nécessite une immobilisation du coude et de l’épaule. Un traitement chirurgical est donc recommandé.

Une bonne connaissance de l’anatomie est importante. L’humérus est un os complexe avec un fût diaphysaire irrégulier, incurvé dans sa portion proximale, qui s’affine fortement depuis son extrémité proximale et forme, en région distale, 2 condyles.

Abord chirurgical

Selon le type de fracture, le choix du montage, mais aussi la préférence du chirurgien, l’os peut être abordé sur sa face craniale, latérale ou médiale.

La face craniale de l’humérus est l’abord le plus facile : l’os y est peu recouvert par les muscles, et les nerfs passent à distance. Cet abord est utilisé pour traiter des fractures médiodiaphysaires, qui sont stabilisées par la pose de plaques vissées. Les plaques ne doivent cependant pas être positionnées trop proximalement pour ne pas gêner la coulisse bicipitale, ni trop distalement pour ne pas interférer avec la flexion du coude.

La face latérale permet d’aborder l’os sur toute sa longueur, notamment au niveau du tubercule majeur. C’est la voie d’abord à choisir pour mettre en place un enclouage centro-médullaire, le point d’entrée du clou étant le tubercule majeur. Les clous peuvent être associés à des cerclages pour les fractures obliques longues ou spiroïdes, mais la forme conique de l’humérus provoque parfois un glissement des cerclages.

Utiliser une plaque est également possible sur la face latérale, seule ou en association avec un clou centro-médullaire, mais un modelage important est nécessaire pour répondre à la forme irrégulière de l’os (voir photos 3 et 4).

La face médiale est réservée à la pose de plaques vissées. L’humérus est presque rectiligne sur cette face, un modelage minime des plaques suffit et permet de descendre extrêmement bas sur le condyle médial (voir photos 5 à 8). La zone proximale de l’humérus est, en revanche, difficile d’accès à cause du biceps.

Fixateurs externes

L’utilisation de fixateurs externes est possible, mais problématique. La portion proximale de l’humérus étant plaquée sur le thorax, seuls des montages hémifixants sont adaptés. Au niveau du coude, en revanche, des broches transfixiantes peuvent être mises en place.

FRACTURES DE L’HUMÉRUS DISTAL

Les condyles huméraux sont une localisation privilégiée des fractures. Une fracture intercondylienne est souvent présente, accompagnée de 1 ou 2 fractures épicondyliennes (fractures du condyle latéral, médial ou bicondylienne). Une réduction anatomique est primordiale pour conserver une bonne mécanique articulaire.

Fractures unicondyliennes

La fracture intercondylienne est traitée la première, par une vis de traction. Lorsque la fracture intervient chez un animal en croissance, la vis doit être placée idéalement entre le cartilage de croissance et la surface articulaire. Une bonne réduction intercondylienne s’accompagne d’une réduction anatomique de la fracture épicondylienne. Cette dernière peut être stabilisée par une broche (voir photos 9 et 10), une plaque ou une seconde vis de traction (voir photos 11 et 12).

Fractures bicondyliennes

Lors de fractures bicondyliennes, 3 fractures sont à traiter. Certains chirurgiens préconisent de stabiliser en premier lieu la fracture intercondylienne pour restaurer la surface articulaire. La difficulté est alors d’éviter la rotation des 2 condyles l’un par rapport à l’autre.

La seconde possibilité est de commencer par réduire la fracture de l’épicondyle médial. Ce dernier est assez compact pour supporter une fixation rigide par plaque. La réduction doit être anatomique. Il reste alors à gérer une fracture unicondylienne latérale (voir photos 13 et 14).

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr