La motivation ne connaît pas la crise - La Semaine Vétérinaire n° 1510 du 05/10/2012
La Semaine Vétérinaire n° 1510 du 05/10/2012

ENTREPRISE

Auteur(s) : MARIE HITZ

Redynamiser son équipe dans un contexte économique dégradé est une mission délicate, mais pas insurmontable. Revue des pistes à suivre.

Motivation ne rime pas forcément avec rémunération. Une chance en temps de crise. Vos ressources sont plus importantes que vous ne le croyez pour entretenir la flamme de vos collaborateurs. Exit les régimes “blé” et “carotte”, il est temps d’élargir votre registre.

DISTILLER LES PETITES ATTENTIONS

Les petits cadeaux font les bons amis. Si, crise oblige, vous ne pouvez pas passer par la case “prime” ou “augmentation” cette année, pensez aux à-côtés qui allègent le quotidien de vos collaborateurs. Dans ce domaine, les chèques vacances et les tickets restaurant constituent des éléments attrayants (voir encadré). Même dans de petites structures comme les cliniques vétérinaires, il est possible de les mettre en place : un seul salarié suffit ! Leurs avantages rendent l’opération bénéfique. Ils font, en effet, l’objet d’un cofinancement entre l’employeur et le salarié. Avec des avantages sociaux à action immédiate pour ce dernier, les 2 titres constituent un complément de revenus non négligeable. De plus, ils sont quasiment exonérés de cotisations sociales et de charges fiscales, pour les salariés comme pour l’employeur. Une bonne nouvelle, alors que les heures supplémentaires repassent, elles, par la case imposition.

Les remises sur produits ou les produits offerts peuvent aussi être des gestes appréciés. Attention toutefois, car si les remises dépassent 30 % du prix public TTC, il s’agit alors d’avantages en nature. Dès lors, ils doivent être chiffrés et figurer sur la fiche de paye. Ils sont assujettis aux charges sociales et sont imposables.

L’habit ne fait pas le moine, mais il peut contribuer à le motiver. Au rang des petites attentions qui peuvent redonner du cœur à l’ouvrage, les vêtements professionnels ont leur carte à jouer. Ils contribuent à valoriser l’image des salariés, donc à les séduire. Ils renforcent également l’identité de la clinique et véhiculent une image qualitative auprès des clients. Vous pouvez même aller jusqu’à faire varier les coloris selon les saisons. À vous de choisir.

PENSER À LA FORMATION DE VOS COLLABORATEURS

Contrairement aux idées reçues, l’horizon des salariés ne se résume pas à une feuille de paie. Ils sont aussi là pour construire un parcours professionnel et vous vous devez de leur en donner les moyens. Vous avez le choix des armes. Plusieurs dispositifs coexistent, dont le plan de formation (à l’initiative de l’employeur) et le droit individuel à la formation (à l’initiative du salarié). Encore une fois, l’investissement rapportera. La formation permet au salarié de développer des compétences. Pour que chacun y trouve vraiment son compte, l’idéal est de sortir des plans de formation prémâchés et de permettre à chaque collaborateur de développer les compétences qui lui sont propres. Ce qui suppose d’accepter le principe selon lequel tout le monde a du talent. Cela « pousse à chercher chez chacun la meilleure contribution possible. Plutôt que de se satisfaire d’évaluations de la performance standardisées, selon le mode d’application optimal des processus de travail, il serait bon, pour tout professionnel des ressources humaines ou tout manager, de chercher des talents à développer chez chacun », souligne Maurice Thévenet1, professeur au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) et à l’École supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec). Au final, cela aboutit à davantage de responsabilités à la clinique et de motivation, voire à une fidélisation renforcée.

SANS OUBLIER LA RECONNAISSANCE

Ce point n’a rien à voir avec des espèces sonnantes et trébuchantes. « Il ressort que les modes de rémunération et la reconnaissance pécuniaire ne sont pas les meilleurs leviers pour augmenter la performance organisationnelle, assure Jean-Pierre Brun2, directeur exécutif au cabinet Stimulus France et professeur de management à l’université de Laval au Québec. « La reconnaissance au travail est un catalyseur pour inciter une personne à réaliser une tâche, poursuit-il. Il suffit de penser à un enfant de 5 ans qui fait un dessin pour sa mère et lui montre. Il ne faut pas plus de 6 mots (“il est très joli ton dessin”) pour que l’enfant fasse appel à sa créativité et tapisse le frigo et les murs de la cuisine de sa production artistique. La simplicité de cet acte de reconnaissance est sans mesure comparativement à son effet sur l’enfant. Souvent, ce que les employés demandent se résume à quelques mots : merci, bravo pour ton travail ou félicitations ! »

RESPONSABILISER SON ÉQUIPE

Cultivez le sens du partage, une habitude qui peut s’inscrire à différents niveaux. Apprenez à lâcher du lest et à responsabiliser vos collaborateurs. En un mot, déléguez ! Confier à chacun une mission particulière, en ayant bien pris le temps de définir un cadre d’action clair, c’est reconnaître son utilité dans l’entreprise. Vous reconnaissez ainsi à chaque membre de votre équipe sa capacité à être autonome, son pouvoir-faire et son savoir-faire. Mais pour rimer avec valorisation, la délégation suppose quelques précautions. Tenez compte des différentes personnalités et des limites qui leur sont propres. Le degré d’autonomie n’est pas le même pour tout le monde. De plus, si vous fixez des objectifs à vos collaborateurs, n’oubliez pas que vous devez faire en sorte de leur donner les moyens de les atteindre.

Partager, c’est également entretenir une certaine forme de convivialité. Une ambiance conviviale et un climat de confiance entre les collaborateurs de la clinique ou du cabinet renforcent la cohésion. Ce sont des éléments à ne pas négliger. Les occasions ne manquent pas : en début ou en fin d’année, la galette des rois, l’anniversaire de la clinique ou de ses membres, etc. N’hésitez pas à déboucher le champagne ou à offrir les croissants. Ce sont autant de moments au cours desquels vous pouvez facilement et agréablement montrer votre considération pour vos collaborateurs et votre envie de partager avec eux des moments de détente et de convivialité. Pour que l’effet soit complet, évitez le mélange des genres. Faites la part des choses et ne profitez pas de ces intermèdes pour faire passer un message professionnel. Il y a un temps pour tout !

1 Auteur de « Les Talents. Des étoiles brillantes aux étoiles… filantes », éditions d’Organisation.

2 Auteur de « Management d’équipe, 7 leviers pour améliorer bien-être et efficacité au travail », éditions Eyrolles.

POUR AMÉLIORER LE POUVOIR D’ACHAT DES SALARIÉS

→ Chèque restaurant

Il permet une parfaite maîtrise budgétaire, car le coût de la participation de l’employeur au ticket restaurant est prévisible (50 à 60 % de la valeur faciale des titres).

Il offre une exonération de charges sociales et fiscales à condition de rester dans les limites imposées par la loi, à hauteur de 5,29 € par titre. En cas de dépassement de ce plafond, la part excédentaire donne lieu à la réintégration dans l’assiette de calcul des cotisations sociales de l’entreprise.

→ Chèque vacances

Pour l’employeur, il coûte 0 € de charges sociales et fiscales à concurrence de 30 % du salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) mensuel brut par salarié et par an, soit 420 € en 2012 (sauf CSG, CRDS).

Pour les salariés, il représente un pouvoir d’achat supplémentaire sous la forme d’un complément de revenus, non imposable dans la limite d’un Smic brut mensuel par an et par salarié.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr